Evisceration trans vaginale suite a une perforation uterine par manoevre abortive: A propos d'un cas.

  • E Nkwabong
  • S Takongmo
  • C Simeu
  • O R Ndi
  • P Ngassa
  • P Ngassa
Keywords: Avortement provoqué - Perforation utérine - Eviscération transvaginale.

Abstract



Les auteurs rapportent ici un cas de perforation utérine reçu à la maternité du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Yaoundé au Cameroun, perforation consécutive à des manipulations endo utérines à but abortif. Après la procédure se sont installés un saignement vaginal abondant et une complication moins rencontrée : l'éviscération des anses grêles d'une longueur d'environ 50 cm par voie vaginale, suite certainement à la saisie de ces anses et à leur traction successive les ayant ramenés d'abord dans la cavité utérine, puis le vagin et enfin à la vulve. La prise en charge médico-chirurgicale a été rapide. Après une transfusion de 2 unités de sang et une triple antibioprophylaxie, une résection de l'anse grêle avec anastomose terminoterminale a été faite, de même que le curetage de la cavité utérine à travers la brèche de perforation qui a été par la suite suturée .La patiente est sortie de l'hôpital 12 jours après la chirurgie. Ce cas met en exergue la clandestinité des avortements provoqués qui sont responsables de complications multiples dont les plus redoutables sont les lisions viscérales après perforation utérine.

The authors report a case of uterine perforation managed at the maternity of the Yaounde University Teaching Hospital (Cameroon), following intra uterine manoeuvres for an abortion. After the procedure, there was heavy vaginal bleeding and a 50 cm small bowel evisceration through the vagina, which is a rare complication. The small intestines might have been pulled through the uterus, vagina and the vulva. After transfusion of 2 pints of blood and triple antibiotherapy, intestinal resection with an end-to-end anastomosis was done. Uterine revision was also done with a curette sent through the opening of the perforation. This was later closed and the patient discharged 12 days after surgery. This case illustrates the amplitude of clandestine abortions whose complications are multiple, the most serious of which are deep wounds of internal organs through the perforations.

Keywords: Avortement provoqué - Perforation utérine - Eviscération transvaginale.

Clinics in Mother and Child Health Vol. 3(2) 2006: pp. 295-297
Published
2007-10-02
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2090-7214
print ISSN: 1812-5840