PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Clinics in Mother and Child Health

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Asthme Infantile: Les facteurs de risque modifiables

F Monebenimp, JD Kamda, A Chiabi, E Tetanye

Abstract


Cette étude transversale avait pour objectif de déterminer les facteurs de risque modifiables de l’asthme infantile. En d’autres termes, il s’agit des facteurs pour lesquels l’on pourrait intervenir. Pour cela 145 enfants âgés de 3 mois à 5 ans ont été recrutés dans 10 hôpitaux en zone urbaine, sélectionnés au hasard dans 3 provinces du Cameroun (Centre, Littoral et Nord-Ouest). Un consentement éclairé verbal était obtenu des parents. La période de recrutement s’étendait du 1er Août au 31 Décembre 1999.
L’enfant devrait avoir une difficulté respiratoire avec sifflement réversible aux bronchodilatateurs chez qui les antécédents révèlent au moins un épisode antérieur semblable ou alors connu asthmatique par un médecin. Les données démographiques ont été répertoriées. Les antécédents médicaux incluent : le nombre d’épisodes de difficulté respiratoire, l’histoire familiale d’asthme, de rhinite allergique ou d’eczéma et le mode d’allaitement. Les facteurs de l’environnement recensés incluent le
contact avec la fumée de tabac, le type d’énergie utilisé pour la cuisson et le type de plancher et la présence d’animaux domestiques. En tenant compte de l’influence de l’allaitement maternel, il ressort qu’il existe une différence statistiquement significative entre les enfants nourris au lait maternel exclusif jusqu’à l’âge de 4 mois et leurs pairs mis sous limentation mixte pour ce qui est du faible niveau socioéconomique (p<0,001), l’histoire d’atopie familiale chez un parent de 1er degré (p<0,01), la rhinite allergique (p<0,01), la présence d’animaux domestiques (p<0,03 et le plancher de terre dans la maison (p<0,04). Cette étude nous a permis de relever que les facteurs de risque modifiables de l’asthme infantile, sur lesquels une intervention peut
être menée, sont la présence d’animaux domestiques, le plancher de terre et le faible niveau socioéconomique. Cependant, l’allaitement maternel exclusif jusqu’à l’âge de 4 mois au moins a une influence non négligeable sur l’asthme infantile au regard de son effet sur la rhinite allergique et l’atopie familiale.



AJOL African Journals Online