VERS L’ACQUISITION DE LA MORPHOSYNTAXE DU FRANÇAIS EN CLASSE DU FLE : LE CAS DES LYCEENS EN DEUXIEME ANNEE DU CYCLE SECONDAIRE KENYAN DANS LES COMPTES DE NAIROBI ET KIAMBU

  • Francis Ndung'u Gitonga Karatina University

Abstract

Cet article se veut une contribution de l’apport des recherches transversales sur l’acquisition de la morphosyntaxe du Français en classe du français langue étrangère (FLE)  auprès des lycéens en deuxième année du cycle secondaire kenyan dans les comptes de Nairobi et Kiambu. Au terme de cette étude transversale, nous avons collecté des données écrites auprès des lycéens pendant trois séances écartées de deux mois environ. Par données écrites nous entendons deux exercices de rédaction proposée aux intervenants.  La première s’agissait d’un écrit sur la vie au Kenya en général en s’appuyant sur des mots clés donnés. La deuxième comprenait l’élaboration d’un dialogue entre deux élèves qui se rencontrent dans un évènement scolaire des lycéens.

Dans l’ensemble, nous avons comptabilisé 36 données écrites complètes, qui comprennent des données écrites pour toutes les trois séances pour les mêmes 36 élèves. Les données incomplètes ont été d’environ 160. En guise d’échantillon d’analyse des données, nous avons pris 10 productions, près d’un tiers des données complètes pour les quatrièmes années et les troisièmes années. Pour cet article néanmoins, notre attention s’est portée uniquement sur les 3 productions des étudiants en deuxième année.

Nous avons ensuite analysé ces données en les classifiant sous forme d’un tableau. Au vu de cette analyse, il s’est avéré que les apprenants ne se laissent pas distraire par la métalinguistique en français. Leur objectif étant de communiquer, ils ont recours aux syntagmes verbaux et nominaux pour combler de lacunes de lexique français.

Cet article pourrait susciter l’attention des enseignants au lycée, de les permettre de mener une réflexion sur la transposition de l’acquisition de la morphosyntaxe du FLE et le processus d’acquisition chez l’apprenant. Par ailleurs, cette recherche peut donner lieu à une recherche plus approfondie sur une étude portant sur les domaines de  la sociolinguistique et de l’ethnolinguistique, auprès des lycéens kenyans. Ces domaines se relèvent du pilier social sur lequel s’ancre la Vision du Kenya 2030.

Mots cles: Acquisition, morphosyntaxe, FLE, etudiants, Kenya

Author Biography

Francis Ndung'u Gitonga, Karatina University
Mr. Francis Ndung'u Gitonga holds a Masters degree in Pedagogy from France and is currently studying for a doctorate in the same field in France. He is teaching in Karatina University, Kenya.
Published
2016-11-16

Journal Identifiers


eISSN: 1998-1279