PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Les tumeurs benignes de la parotide

K Khamassi, A Dhaoudi, R Lahiani, H Sellami, K Gaied, D Najeh, N Kaffel, M Ben Salah, M Ferjaoui

Abstract


Introduction : Les tumeurs parotidiennes bénignes sont caractérisées par une grande diversité histologique. Les indications thérapeutiques ne sont pas encore bien codifiées et restent un sujet de controverse.
Matériel et méthodes : Nous rapportons une étude rétrospective à propos de 48 cas de tumeurs parotidiennes bénignes, colligés sur une période de 7 ans (2004-2010). Tous les patients ont bénéficié d’un examen ORL complet, d’un bilan biologique et radiologique. Le traitement était chirurgical dans tous les cas.
Résultats : L’âge moyen était de 46 ans et le sex-ratio 1,52. Le motif de consultation était dans tous les cas une tuméfaction au niveau de la région parotidienne. L’échographie cervicale a confirmé le siège intra-parotidien dans tous les cas. L’IRM était pratiquée chez 28 patients. Le cystadénolymphome était évoqué dans 6 cas et l’adénome pléomorphe dans 22 cas. Une cytoponction a été pratiquée chez 8 patients et a montré un aspect en faveur d’adénome pléomorphe dans 6 cas et de cystadénolymphome dans 2 cas. Tous les patients ont été opérés sous anesthésie générale. La tumeur était au dépends du lobe superficiel dans 43 cas et du lobe profond dans 5 cas. Une parotidectomie totale a été pratiquée chez les 5 patients ayant une tumeur au dépends du lobe profond. Parmi les 43 patients ayant une tumeur au dépends du lobe superficiel, une parotidectomie totale a été pratiquée chez 5 patients, une parotidectomie exofaciale chez 35 patients et une simple énucléation tumorale dans 3 cas. L’examen anatomopathologique définitif était concordant avec l’examen extemporané dans 100% des cas. Au total, nous avions 31 cas d’adénome pléomorphe et 17 cas de cystadénolymphome. Des complications post-opératoires étaient présentes dans 9 cas. L’évolution ultérieure a été marquée par l’absence de récidive dans tous les cas, avec un recul moyen de 28 mois.
Conclusion : Le développement des techniques de l’imagerie a permis actuellement d’évoquer le diagnostic de bénignité d’une tumeur parotidienne et même d’évoquer fortement un diagnostic anatomopathologique. Le choix de l’intervention chirurgicale est guidé par la localisation et l’étendue de la tumeur et par le type histologique.

Mots-clés : tumeur bénigne, glande parotide, imagerie par résonance magnétique, cytoponction, parotidectomie, nerf facial

Introduction: Benign parotid tumors are characterized by high histological diversity. Therapeutic indications are not well codified and remain a subject of controversy.
Materials and Methods: We report a retrospective study of 48 cases of benign parotid tumors, collected over a period of 7 years (2004-2010). All patients underwent complete ENT examination, biological and radiological assessment. Treatment was surgical in all cases.
Results : The mean age was 46 years and the sex ratio 1.52. Tumefaction in the parotid region was the presenting symptom in all cases. Cervical ultrasound confirmed the intra-parotid location in all cases. MRI was performed in 28 patients. Cystadenolymphoma was suggested in 6 cases and pleomorphic adenoma in 22 cases. A fine-needle aspiration was performed in 8 patients and showed pleomorphic adenoma in 6 cases and cystadenolymphoma in 2 cases. All patients were operated under general anesthesia. The tumor was at the expense of the superficial lobe in 43 cases and the deep lobe in 5 cases. A total parotidectomy was performed in 5 patients having a deep lobe tumor. Among the 43 patients having a superficial lobe tumor, a total parotidectomy was performed in 5 patients, an exofacialparotidectomy in 35 patients and a single tumor enucleation in 3 cases. The final histological examination was consistent with the frozen section in 100% of cases. In total, we had 31 cases of pleomorphic adenoma and 17 cases of cystadenolymphoma. Postoperative complications were present in 9 cases. The subsequent evolution was marked by the absence of recurrence in all cases, with a mean follow-up period of 28 months.
Conclusion : The development of imaging techniques has currently allowed to suggest the diagnosis of benignity of a parotid tumor, and even to highly evoke the pathological diagnosis. The choice of surgical procedure is guided by the location and extent of the tumor and by the histological type.

Keywords : benign tumor, parotid gland, magnetic resonance imaging, fine-needle aspiration, parotidectomy, facial nerve




AJOL African Journals Online