PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Prise en charge des complications de la chirurgie partielle du larynx

Z Attia, F Azaza, I Nacef, S Kedous, S Touati, S Gritli

Abstract


Introduction : Le cancer du larynx est un cancer fréquent occupant la première place des cancers des voies aéro-digestives chez l’homme en Tunisie. Le tabac est le principal facteur favorisant surtout s’il est associé à l’éthylisme chronique. Il s’agit le plus souvent d’un carcinome épidermoïde plus ou moins différencié. Son pronostic est généralement bon, en raison de son développement dans un tube rigide bien limité et d’un traitement chirurgical actuellement bien codifié. La chirurgie partielle du cancer du larynx est une chirurgie à risque de complications postopératoires nécessitant une prise en charge adéquate.
Patients et méthodes : Notre série comprend 54 patients ayant bénéficié d’une chirurgie partielle du larynx au sein du service de chirurgie carcinologique de l’institut Salah Azaiez sur une période de 15 ans (1997-2011).
But : Présenter notre expérience en matière de prise en charge des complications de la chirurgie partielle du larynx.
Résultats : La moyenne d’âge de nos patients était de 54,9 ans avec des extrêmes allant de 33 à 69 ans. La prédominance masculine était nette avec un sex-ratio de 26. La consommation tabagique était notée dans 92,6% des cas et la dysphonie était présente chez 40 patients porteurs d’une tumeur à localisation glottique. Six types d’interventions ont été pratiqués: cordectomie (9 cas), laryngectomie fronto-latérale (4 cas), laryngectomie frontale antérieure reconstructive type Tucker (10 cas), laryngectomie partielle supra-cricoïdienne avec crico-hyoïdopexie (CHP) (4 cas), laryngectomie partielle supra-cricoïdienne avec crico-hyoïdo-épiglottopexie (CHEP) (24 cas) et laryngectomie horizontale supra-glottique (3 cas). Une antibioprophylaxie était administrée chez 79,6% des patients pour une durée moyenne de 7 jours. Les complications postopératoires ont été analysées et discutées en fonction du type de la chirurgie partielle pratiquée et du type d’antibiothérapie utilisée. Ces complications étaient les suivantes: infection du trachéostome (20,4%), infection de paroi (5 cas), complications respiratoires (29,6%), emphysème sous cutané (7,4%), fistule salivaire (1 cas) et pancréatite aigüe (1 cas).
Conclusion : Cette étude montre dans l’ensemble des bons résultats tant sur le plan infectieux que respiratoires, justifiant ainsi l’importance de la prise en charge des complications de la chirurgie partielle du cancer du larynx.

Introduction : Laryngeal cancer is a common cancer occurring mainly in men. Smoking is the main risk factor especially if associated with chronic alcoholism. Squamous cell carcinoma is the most common histologic type. Prognosis is generally good, due to the development of the tumor in a very limited rigid tube and to a well-codified surgical treatment. Partial surgery of laryngeal cancer is characterized by postoperative complications requiring an adequate management.
Methods : Our series includes 54 cases of laryngeal cancer treated with partial laryngectomy in the ENT department of Salah Azaiez Institute over a period of 15 years from 1997 to 2011.
Objective : To present our experience in the management of partial laryngeal surgery complications.
Results : Average age of our patients was 54.9 years ranging from 33 to 69 years. Male predominance was marked with a sex ratio of 26. Tobacco abuse was found in 92.6%. Dysphonia was the most common symptom found in 40 patients with glottic cancer. Six varieties of partial laryngectomy were performed: cordectomy (9 cases), fronto-lateral laryngectomy (4 cases), fronto-anterior reconstructive laryngectomy (10 cases), partial supra-cricoid laryngectomy with CHP (4 cases), partial supra-cricoid laryngectomy with CHEP (24 cases) and supra glottic horizontal laryngectomy (3 cases). 79.6 % of our patients received prophylactic antibiotics for an average of 7 days. Postoperative complications were analyzed and discussed in terms of the type of surgery performed and the antibiotic used. Complications observed were: infection of the tracheostoma (20.4%), parietal infection (5 cases), respiratory complications (29.6%), subcutaneous emphysema (7.4%), salivary fistula (1 case) and acute pancreatitis (1 case).
Conclusion : This study shows overall good results for partial laryngeal cancer surgery with minimal post-operative complications and oncologic failure justifying the importance of an early management of these complications.




AJOL African Journals Online