PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Les kystes amygdaloides : a propos de 31 cas

A Charfi, W Abid, N Romdhane, A Madiouni, H Chahed, R Zainine, N Beltaif, S Sahtout, G Besbes

Abstract


Introduction: Le kyste amygdaloïde est une tumeur kystique latéro-cervicale haute rare, issue de la 2ème fente branchiale. Il représente 2% des tumeurs latéro-cervicales du cou, et 6,1à 85,2% des anomalies de la deuxième fente. La forme oropharyngée est très rare.
But : Analyser les caractéristiques anatomo-cliniques et discuter les modalités de prise en charge et les indications thérapeutiques de cette affection.
Méthode : étude rétrospective menée sur une période de 10 ans (2000- 2009) à propos de 31 cas de kystes amygdaloïdes colligés au service d’ORL et de chirurgie cervico-faciale de La Rabta.
Résultat : L’âge moyen de nos patients était de 28 ans et 7 mois avec un sex-ratio de 0,47. La durée d’évolution était de 14 mois. L’examen physique a trouvé une masse submandibulaire dans 2 cas, rétro-angulo-mandibulaire dans 2 cas et jugulo-carotidienne dans 27 cas. Vingt neuf patients ont eu une échographie cervicale ayant montré une masse kystique dans 23 cas. La TDM cervicale a été pratiquée dans 13 cas, faisant évoquer le diagnostic dans 7 cas. Une masse liquidienne parapharyngée a été retrouvée dans un cas motivant la pratique d’un examen radiologique complémentaire par une IRM cervicale. Une ponction cytologique a été pratiquée dans 16 cas, ayant montré un matériel kystique dans 12 cas. Trente patients ont eu un traitement chirurgical avec exérèse complète du kyste. Une mise à plat de la collection paraphryngée a été pratiquée dans un cas. L’évolution a été favorable dans 29 cas avec un recul moyen de 2ans et 9 mois. Deux cas de récidive ont été notés.
Conclusion : Les kystes amygdaloïdes sont des malformations relativement rares, leur diagnostic est suspecté à l’examen physique orienté par les données de l’imagerie et confirmée par l’examen anatomopathologique. Le traitement est chirurgical, seule l’exérèse complète du kyste permet de prévenir les récidives ultérieures.

Mots clés : Appareil branchial, kyste, oropharynx, imagerie, chirurgie.


Second branchial cleft cysts are the most common type of branchial abnormalities and usually found high in the neck.
Aim: to analyse the anatomical and clinical characteristics and discuss the modalities of care and therapeutic indications of these deseases.
Methods: we report a retrospective study concerning 31 cases of second branchial cleft cysts diagnosted and treated at ENT department of LA RABTA hospital of Tunis from 2000 to 2009.
Results: The average age of our patients was 28 years and 7 months with a sex-ratio 0,47. Disease duration was 14 months. Physical examination found a cervical mass in all the cases. Twenty nine patients were fitted with an ultrasound cervical. Cervical CT was performed in 13 cases, suggestive of the diagnosis in 7 cases. Parapharyngeal mass fluid was found in a case challenging the practice of a complement by a cervical MRI. A fine needle aspiration biopsy was performed in 16 cases, which showed a cystic material in12 cases. Thirty patients underwent surgery with complete excision of the cyst. A flattening of the collection parapharyngée was performed in one case. The outcome was favorable in 29 cases with a mean of 2 years and 9 months. Two cases of recurrence were noted.
Conclusion: In the presence of a cystic lesion of the lateral neck, even though the lesion represents unusual radiological manifestation, its characteristic location and gradual clinical course should raise the possibility of second branchial cleft cyst among the differential diagnoses.

Key words: Oropharyngeal, branchial, cysts, radiology, surgery




AJOL African Journals Online