PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Angiokeratome solitaire de la langue

K Krimissa, M Chenguir, S Lrhazi, S Rouadi, R Abada, M Mahtar

Abstract


Introduction : L’angiokératome est une lésion cutanée rare pouvant se présenter soit sous forme d’une lésion solitaire, soit sous forme de papules multiples associées à des troubles métaboliques et rentrants dans le cadre d’une atteinte systémique généralisée. L’atteinte de la cavité orale est plus fréquente dans la forme systémique et la localisation linguale est extrêmement rare.
Observation : Les auteurs rapportent une nouvelle observation d’angiokeratome solitaire linguale chez un patient âgé de 37 ans qui s’est présenté pour une masse linguale nodulaire bien limitée douloureuse et saignante au contacte sans particularité. L’examen dermatologique n’a pas retrouvé de lésions cutanées associées. Une biopsie exérèse a conclu à un angiokératome. L’évolution était bonne, sans récidive avec un recul de 1 an. A partir de cette observation et une revue de la littérature, sont discutés les aspects épidémiologiques, cliniques, histologiques et thérapeutiques de cette entité extrêmement rare.
Conclusion : L’angiokeratome de la langue est rare, face à ce diagnostic, un examen général minutieux est indispensable pour éliminer une maladie systémique.

Mots clés : langue, angiokeratome

Introduction: angiokeratoma is a rare skin lesion may arise either as a solitary lesion or as multiple papules associated with metabolic and come within the framework of a generalized systemic involvement. Involvement of the oral cavity is more common in the systemic form and tongue localization is extremely rare.
Observation: The authors report a new case of solitary angiokeratoma tongue in a patient aged 37 who presented for a very limited nodular mass lingual painful and bleeding in contact unremarkable. The dermatological examination did not reveal any associated skin lesions. An excisional biopsy concluded angiokeratoma. The evolution was good, without recurrence with a decline of 1 year. From this observation and a literature review, we discuss the epidemiological, clinical, histological and therapeutic aspects of this extremely rare entity.
Conclusion: angiokeratoma of the tongue is rare, facing this diagnosis, a thorough general examination is essential to rule out systemic disease.

Keywords: tongue, angiokeratoma




AJOL African Journals Online