PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Rhinorrhee cerebrospinale : difficulties therapeutiques et facteurs d’echec

R Zainine, N Sayah, H Chahed, M Ennaili, A Mediouni, N Beltaief, S Sahtout, G Besbes

Abstract


Introduction : La rhinorrhée cérébrospinale (rCS) résulte d’une brèche ostéoméningée faisant communiquer les cavités naso-sinusiennes avec les espaces sous-arachnoïdiens. Sa gravité est liée au risque de complications infectieuses endocrâniennes.
Objectifs : discuter les modalités de prise en charge de la rCS et en analyser les facteurs d’échec.
Patients et méthode : Il s’agit d’une étude rétrospective à propos de 15 patients présentant une rhinorrhée cérébrospinale en rapport avec une brèche méningée traitée dans notre service.
Résultats : L’âge moyen de nos patients était de 44,9 ans. Le motif de consultation était une rhinorrhée claire intermittente. la notion de méningite était rapportée dans 2cas. Un scanner du massif facial était pratiqué dans tous les cas. Une cisterno Irm était pratiquée dans 7 cas. La voie endoscopique était adoptée dans14 cas et la voie combinée dans 1 cas. L’interposition de la greffe était faite selon la procédure overlay dans tous les cas. Deux récidives ont été notées et ont été reprises chirurgicalement avec succès.
Conclusion : La voie endonasale est une approche efficace et non invasive des brèches ostéoméningées. elle trouveson indication même en cas d’échec de la voie transcrânienne.

Mots clefs : brèche, rhinorrhée, chirurgie endoscopique, chirurgie transcrânienne

Objective : Introduction: Cerebrospinal rhinorrhea (CSr) occurs when there is a fistula between the dura and the nasosinusal cavities. Untreated-one is usually associated with life-threating infectious intracranial complications.
Objectives: illustrate the different modalities of treatment of CSr and the causes of failure.
Patients et méthodes : a total of 15 patients with CSF rhinorrhea(6 traumatic, 2 iatrogenic, and 7 spontaneous) were treated in our institution during an 11-year period (2000-2011).
Results: The average patient age was 44, 9 years. The most frequent symptom was an intermittent clear rhinorrhée; meningitis was reported in 2 cases. CT scan was performed in all cases. MR imaging was performed in 7 cases. The skull base defects were most frequently in cribriform plate (7 cases), followed by the roof of the ethmoid sinus (6 cases), sphenoid sinus (1 case), and frontal sinus (1 case). The endoscopic approach was indicated in 14 cases, the combined one in 1case. an overlay procedure was adopted in all cases. CSF rhinorrhea was resolved during the first attempt in 13 patients. 2 recurrent CSr were reported and relieved after a second surgery.
Conclusion : The endoscopic approach is safe and effective for the treatment of CSF rhinorrhea. It remains efficient after failure of the neurosurgical approaches.

Keywords : leak, rhinorrhea, endoscopic surgery, intracranial approach




AJOL African Journals Online