Les Goitres Bénins En ORL Aspects Epidemiologiques Et Anatomocliniques : Étude De 97 Cas

  • M Keita
  • D Diango
  • C Traoré
  • B Kamaté
  • A Ag Mohamed

Abstract



But : Analyse épidémiologique, clinique et anatomopathologique des goitres bénins. Méthodologie : Etude rétrospective de janvier 2002 à décembre 2006 sur dossier de patients ayant consulté en ORL pour goitre. Les paramètres suivant ont été étudiés : - interrogatoire : âge, sexe, profession, résidence, ancienneté du goitre, motif de consultation ; - examen clinique précisant résultats palpation, classification OMS de 1962 du goitre ; - résultats de l\'échographie ; - résultats du dosage de la TSH ultrasensible. Ont été exclus tous les dossiers comportant une histologie suspecte et/ou maligne et les inflammations de la thyroïde. Ainsi a-t-on retenu 97 dossiers sur 122. Résultats : Notre recrutement a été marqué par une forte proportion d\'adulte jeune (classe d\'âge de 31 à 50 ans : 78 patients) et par une prédominance féminine (sex-ratio, 17/80). Ces patients étaient plus souvent des femmes au foyer et résidaient le plus souvent à Bamako. Ils étaient porteurs à 52% de goitre évoluant depuis plus de vingt ans et à 44% de plus de dix ans d\'évolution. Deux signes principaux ont amenés les patients à consulter : les signes d\'hyperthyroïdie et la tuméfaction cervicale disgracieuse. Le goitre était de type 3 de l\'OMS dans 68% des cas. Un aspect multi nodulaire clinique a été vu chez 81 patients. A l\'imagerie, nous avons noté 10% de goitre isoéchogène. L\'examen anatomopathologie a plus souvent trouvé des goitres de type macro folliculaire sur les pièces d\'exérèse. Ils étaient dans 20% des cas des goitres en activité. Conclusion : Le praticien ORL en pays d\'endémie goitreuse se doit de connaître tous les contours de la pathologie thyroïdienne. Il ne doit jamais oublier non plus que la prise en charge efficiente doit être multidisciplinaire (Endocrinologue, Radiologue, Anatomopathologiste, Anesthésiste Réanimateur).
Patients and methods : retrospective study of 97 cases traeted from January 2002 to December 2006. Were excluded malignant and inflammatory thyroid deseases. Results: Our patients were essentially young adults (from 31 to 50 years: 78 patients) . We noted a female prevalence (sex-ratio: 17/80) 52% had more than twenty years evolution goiter and 44% more than ten years evolution. Two principal symptoms led the patients to consult: those of hyperthyroidy and cervical swelling. The goiter was classified as type 3 of WHO in 68% of the cases. A multi nodular aspect was found among 81 patients. We noted 10% of isoechogene goiter. The treatment was surgery The histological examination found macrofollicular goiter in the majority of cases.
Keywords: Thyroïd gland, goiter bénign, cervical swelling.

Journal Tunisien d\'ORL et de chirurgie cervico-faciale Vol. 18 2007: pp. 16-19
Published
2008-08-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1737-7803