Prise en charge tardive des sequelles de fractures du plancher orbitaire

  • M El Afrit
  • H Kammoun
  • H Mazlout
  • S Trojet
  • M Hamdouni
  • A Kraiem

Abstract

Introduction : Les fractures du plancher orbitaire, sont devenues une pathologie assez fréquente étant donné, l’augmentation du nombre d’accidents de la route. Le plancher orbitaire de part sa constitution anatomique est certainement le maillon faible du cadre orbitaire. Observation : Nous présentons le cas d’un jeune de 35 ans polytraumatisé avec des séquelles de fracture du plancher orbitaire qui ne sera opéré que deux années plus tard, priorité chirurgicale oblige ( le rachis étant opéré en premier) avec les risques certains d’échec de la chirurgie ophtalmologique. Discussion : Les séquelles de ce type de fracture sont exposées, ainsi que les différentes modalités thérapeutiques. L’enophtalmie, la diplopie, les anomalies osseuses et palpébrales constituent autant de séquelles parfois difficiles à prendre en charge. Les voies d’abord chirurgical sont discutées ; l’usage de matériaux tels les implants en hydroxyapatite également. Conclusion : Le traitement des fractures du plancher de l’orbite est actuellement bien codifié et doit toujours être tenté même des années après le traumatisme causal.

Mots clés : fracture plancher orbitaire, diplopie

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1737-7803