PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal Tunisien d'ORL et de Chirurgie Cervico-Faciale

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Place et limites de la chirurgie endonasale dans le traitement des mucoceles sinusiennes

I Hariga, S Zribi, K Khamassi, M Ben Amor, A Bouzaiani, O Ben Gamra, C Chammakhi, C Mbarek, A El Khedim

Abstract


Objectif : Préciser les indications et les limites de la chirurgie endonasale dans le traitement des mucocèles sinusiennes.
Matériel et méthodes : Il s’agit d’une étude rétrospective à propos de 15 patients colligés sur 13 ans (1994-2006). Tous les patients ont bénéficié d’une endoscopie nasale et d’une TDM du massif facial. Une IRM a été pratiquée dans 10 cas. Le traitement chirurgical comportait une marsupialisation ou une exérèse de la mucocèle. Les voies d’abord étaient endonasales, externes ou combinées, en fonction de l’extension ou de la topographie des lésions. La surveillance en postopératoire a été clinique et radiologique. Résultats : La TDM a montré une atteinte ethmoïdo-frontale (6 cas), maxillaire (5 cas), ethmoïdale isolée (2 cas), frontale isolée (1 cas) et sphénoïdale (1 cas). L’IRM a montré une extension orbitaire dans 7 cas et endocrânienne dans 3 cas. La voie d’abord chirurgicale était endonasale exclusive dans 12 cas. Une voie combinée (endonasale et externe) a été nécessaire chez un patient ayant une atteinte frontale isolée et un autre ayant une atteinte ethmoïdo-frontale. Un patient ayant une mucocèle maxillaire latérale a été opéré par voie de Caldwell-Luc. Aucune récidive n’a été notée avec un recul moyen de 14 mois. Conclusion : La chirurgie endonasale représente la technique de choix dans le traitement des mucocèles sinusiennes et donne de bons résultats à long terme. Le siège et l’extension des mucocèles représentent les principaux facteurs déterminants dans le choix de la voie d’abord.



AJOL African Journals Online