PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Les valvulopathies cardiaques en milieu hospitalier à Lomé (Togo)

A Balaka, T Tchamdja, MA Djibril, KA Djagadou, M Tchandana, F Damorou, A Agbétra

Abstract


Introduction: notre étude a consisté en l'identification les principales valvulopathies retrouvées en milieu hospitalier à Lomé (Togo).

Méthodes: il s'agit d'une étude rétrospective, transversale, multicentrique menée du 1er janvier 2006 au 31 décembre 2010 et portant sur les
dossiers de patients suivis dans le service de cardiologie du CHU Campus de Lomé.

Résultats: du 1er janvier 2006 au 31 Décembre 2010,5412 patients ont été consulté dans le service de cardiologie du CHU Campus. Parmi eux, 241 (4,45%) présentaient une valvulopathie. On notait une prédominance féminine avec un sex-ratio H/F à 0,60. La moyenne d'âge était de 62,32 ans avec des extrêmes allant de 16 à 89 ans et un écart type de 14,27. Les antécédents le plus souvent retrouvés étaient l'hypertension artérielle (26,97%) et le diabète (8,29%). Parmi les motifs de consultations, les plus fréquents étaient la dyspnée (39,00%), les précordialgies (32,78%) et les palpitations (21,16%).A l'examen physique 30,70% des patients  présentaient des signes de d'insuffisance cardiaque. A l'échographie, on notait des atteintes d'une seule valve (77,17%), de 02 valves (17,42%) ou 03 valves (5,4%). L'insuffisance mitrale (56,84%) et l'insuffisance aortique (30,70%) ont été les valvulopathies les plus fréquemment retrouvées. La maladie mitrale a été notée chez 05 patients. Les principales étiologies étaient dégénératives et ischémiques.


Conclusion: les valvulopathies sont relativement fréquentes à Lomé.  L'insuffisance cardiaque est leur principal mode de révélation. Les plus
retrouvées sont l'insuffisance mitrale et aortique.




http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2015.20.168.4979
AJOL African Journals Online