PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Evolution post-opératoire des séquelles de tuberculose pulmonaire chez les séropositifs VIH

Kouakou Grégoire Ayegnon, Hypolite Flavien Kendja, Raphaël Ouédé, Démine Blaise, Gueu Christophe Ménéas, Kounangui Marie Ano, Koffi Hervé Yangni-Angaté, Yves Tanauh

Abstract


Cette étude rapporte les aspects cliniques et évolutifs des séquelles pulmonaires tuberculeuses (SPT) opérées chez les séropositifs (VIH+). Il s'agit d'une étude prospective transversale réalisée entre  Novembre 2005 et Octobre 2012. Elle a porté sur 20 patients VIH+, ayant dans leurs antécédents, une tuberculose pulmonaire (TP) traitée et déclarée guérie, et admise dans ladite période pour une chirurgie de la SPT secondaire. Une enquête sérologique VIH a été réalisée systématiquement au cours du bilan pré-opératoire. Le diagnostic pré-opératoire de la SPT, la mortalité, les complications post- opératoires (CPOP), le séjour hospitalier, le suivi à moyen terme des STP opérées ont été évalués. Les séropositifs étaient VIH1+ (n=12; 60 %), VIH1&2+ (n=4; 20 %) et VIH2+ (n=4; 20 %). La durée moyenne  d'évolution des STP était de 26,22 ± 21,3 mois. Les STP étaient les pyothorax ou pleurésies enkystées  (n=16; 80%), le poumon détruit (n=2;10%) et les dilatations de bronches (n=2;10%). Les VIH+ ne présentaient pas d'aspergillome pulmonaire. Le séjour hospitalier moyen était 13,1 ± 10,2 jours. Le suivi total était de 82 patients-année avec une moyenne de suivi de 4,2 ± 2,3 ans (extrêmes : 1 et 7 ans). Le taux de mortalité à court et moyen terme était nul. Aucun décès post-opératoire immédiat n'a été noté. Les CPOP immédiates étaient les bullages prolongés chez 75% des immunodéprimés. Les CPOP tardives (n=3) étaient un syndrome restrictif pulmonaire, un pyothorax  persistant et une pachypleurite résiduelle restrictive. A court terme, le taux de guérison radiologique était de 80 % (n = 16).

Key words: VIH/SIDA, séquelles, tuberculose pulmonaire, chirurgie, evolution




http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2014.17.20.3424
AJOL African Journals Online