PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Hémogramme chez les hypertendus vus au laboratoire du CHU-HJRB d’Antananarivo en 2013

Zafindrasoa Domoina Rakotovao-Ravahatra, Fidiniaina Mamy Randriatsarafara, Fetralinjiva Razafimanantsoa, Felana Ranaivo Rabetokotany, Andriamiadana Luc Rakotovao

Abstract


Introduction: L’hémogramme est un bilan biologique de routine demandé chez tout patient souffrant d’Hypertension Artérielle (HTA). Cette étude se propose de décrire les résultats d’hémogramme chez les hypertendus et d’identifier les pathologies associées. Méthodes: Il s’agit d’une étude rétrospective type descriptif s’étalant du 01 Décembre 2012 au 31 Décembre 2013 au laboratoire du Centre Hospitalo-Universitaire Hôpital Joseph Raseta Befelatanana (CHU-HJRB) d’Antananarivo. Tous les registres des résultats des hypertendus demandant un hémogramme ont été exploités. Résultats: Parmi les 151 hypertendus, 91 (60,3%) ont présenté des hémogrammes pathologiques. Parmi ces derniers, 64 (70,4%) ont montré un seul type d’anomalie et 27 (29,6 %) des anomalies multiples. Les anémies (33,91%), les hyperleucocytoses (33,04%), les polyglobulies (10,43%) et les leucopénies (9,57%) sont les plus fréquentes. Pour les anomalies multiples, les anémies associées aux hyperleucocytoses sont les plus observées (29,6 %). Les anémies microcytaires (41 %) et les hyperleucocytoses à polynucléaires neutrophiles sont les plus dominantes (47,4 %). Les patients hospitalisés en néphrologie (90%) et en endocrinologie (81,3%) sont les plus concernés (p=0,008). Les hypertendus moins de 20 ans (100%) et les femmes (61,5%) sont les plus affectés (p>0,05). Les crises convulsives (100%), les oedèmes des membres inférieurs (100%) et le diabète (70%) sont les signes et pathologies associés les plus rencontrés (p>0,05). Conclusion: L’hémogramme doit être prescrit chez tout patient hypertendu pour connaître les affections sous-jacentes qui seront traitées simultanément avec l’HTA. Ainsi, le patient hypertendu sera pris en charge convenablement et son espérance de vie sera améliorée.

Pan African Medical Journal 2016; 23



AJOL African Journals Online