PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Syndrome hémolytique et urémique de l’enfant au Centre Hospitalier Universitaire (CHU) de Dakar: à propos de quatre observations

Aliou Thiongane, Aliou Abdoulaye Ndongo, Idrissa Demba Ba, Djibril Boiro, Papa Moctar Faye, Younoussa Keita, Aïssatou Ba, Djeynaba Fafa Cissé, Idrissa Basse, Lamine Thiam, Indou Déme Ly, Babacar Niang, Abou Ba, Amadou Lamine Fall, Saliou Diouf, Ousmane Ndiaye, Mamadou Ba, Mamadou Sarr

Abstract


Le syndrome hémolytique et urémique (SHU) est une cause fréquente d’insuffisance rénale aiguë (IRA) organique chez l’enfant. C’est une complication évolutive des gastroentérites aiguës (GEA) en particulier à Escherichia coli de l’enfant. Notre objectif était de décrire les aspects cliniques, thérapeutiques et évolutifs de cette affection chez quatre enfants. Nous avions colligé quatre cas de SHU. L’âge moyen était de 10,5 mois (5-15mois) exclusivement des garçons. L’examen clinique retrouvait une anémie de type hémolytique (pâleur et ictére), un syndrome oedémateux avec oligo-anurie (2 cas), une hypertension artérielle (1 patient), une GEA avec déshydratation sévère et choc hypovolémique (2 patients), des troubles de conscience. L’IRA était notée chez tous les patients de même que la thrombopénie et les schizocytes au frottis. Le Coombs direct était négatif. Il y avait une hyperkaliémie (3patients) dont 1 patient supérieure à 9,2 mmol/l, une hyponatrémie à 129mmol/l(1 patient) et une hypernatrémie à 153mmol/l (1 patient). Le shu était secondaire à une pneumonie à pneumocoque (1 patient), une GEA à E. coli (1 patient). Le traitement était essentiellement symptomatique et comprenait la restriction hydrique, la transfusion de concentrés érythrocytaires, les diurétiques, la dialyse péritonéale et l’hémodialyse. L’évolution était marquée par la survenue d’une insuffisance rénale chronique (1 patient) après 6 mois de suivi et la guérison (1 cas). Nous avions noté 3décés.Le SHU est la cause la plus fréquente d’IRA organique du nourrisson. Le diagnostic est essentiellement biologique, le traitement est surtout symptomatique.

The Pan African Medical Journal 2016;24



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2016.24.138.8822
AJOL African Journals Online