PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Dépigmentation cutanée cosmétique des femmes noires: résultats d’une enquête CAP à Abidjan (Côte d’Ivoire)

Sarah Kourouma, Ildevert Patrice Gbery, Mamadou Kaloga, Elidjé Joseph Ecra, Abdoulaye Sangaré, Isidore Yao Kouassi, Komenan Kassi, Alexandre Kouamé Kouassi, Pauline Yao Yoboué

Abstract


Introduction: la dépigmentation cutanée cosmétique est une pratique largement répandue chez les femmes noires en Afrique. Elle comporte de nombreuses complications bien décrites depuis des décennies. Cependant, les motivations des pratiquantes ne sont pas bien connues. Notre étude avait pour objectif d'appréhender les raisons et les motivations de ces femmes afin de pouvoir mener une action de communication en vue d'un changement de comportement. Méthodes: nous avons mené une étude transversale qui a consisté en une enquête CAP (Connaissances/Attitudes/Pratiques) au centre de Dermatologie du CHU de Treichville d'Abidjan. Les données ont été analysées par les logiciels Epi Info 3.5.1. et 6.04. Résultats: les pratiquantes étaient surtout des femmes urbaines jeunes (20-40 ans), célibataires, lettrées et professionnellement actives. La dépigmentation cutanée et ses conséquences étaient connues des femmes Cependant, elles désiraient être plus belles grâce à un teint plus clair et étaient influencées par les médias et leurs amies proches. Les complications les plus fréquemment observées étaient l'ochronose exogène et les vergetures. Les moyens de communication de proximité étaient les plus souhaités par les utilisatrices pour les aider à changer de comportement. Conclusion: l'élaboration de stratégies de communication de proximité visant un changement de comportement semble nécessaire pour enrayer le phénomène de dépigmentation cosmétique des femmes à Abidjan.

The Pan African Medical Journal 2016;24



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2016.24.159.8315
AJOL African Journals Online