Le lymphangiome kystique rétropéritonéal: à propos de 5 cas et revue de la littérature

  • Ahmed Saadi
  • Haroun Ayed
  • Omar Karray
  • Walid Kerkeni
  • Abderrazak Bouzouita
  • Mohamed Cherif
  • Riadh Ben Slama
  • Amine Derouiche
  • Mohamed Chebil

Abstract

Le lymphangiome kystique est une tumeur bénigne malformative rare des vaisseaux lymphatiques à localisations diverses. La localisation rétropéritonéale est moins fréquente comparée à celle mésentérique. Sa présentation clinique est polymorphe. Le diagnostic est évoqué par l'imagerie mais il nécessite une confirmation histologique. Le traitement de choix est chirurgical. Notre objectif est d'étudier les manifestations cliniques, les complications, les aspects diagnostiques et thérapeutiques de cette tumeur. Nous rapportons une série de 5 cas de lymphangiomes kystiques rétropéritonéaux (4 femmes et un homme) opérés dans notre service entre les années 2004 et 2014. Leurs dossiers ont été examinés rétrospectivement. Le suivi était basé sur l'examen clinique et l'échographie abdominale. L´âge moyen était de 45 ans. Le suivi moyen était de 32,6 mois. La symptomatologie révélatrice la plus fréquente était les douleurs et/ou une masse abdominale. Le scanner abdominal était l'examen le plus utile au diagnostic. Une exérèse complète était réalisée d'emblée chez quatre patients et elle était différée après cinq ans de surveillance par une échographie annuelle chez un. Dans un cas, on a eu recours à une néphrectomie. Aucune récidive ni complication n´ont été notées chez les 5 patients. le lymphangiome kystique à localisation rétropéritonéale est une affection rare. Sa prise en charge thérapeutique repose sur une exérèse complète, de cas de lésions symptomatiques ou de complications, pour limiter le risque de récidive. Cette dernière peut être différée chez les patients asymptomatiques.

The Pan African Medical Journal 2016;25

Author Biographies

Ahmed Saadi

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 

Haroun Ayed

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Omar Karray

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Walid Kerkeni

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Abderrazak Bouzouita

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Mohamed Cherif

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Riadh Ben Slama

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Amine Derouiche

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Mohamed Chebil

Service d’Urologie, Hôpital Charles-Nicolle, Faculté de Médecine de Tunis, Université de Tunis El Manar, boulevard 9-Avril, 1006 Tunis, Tunisie

 
Published
2016-10-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688