Fracture-décollement de l’épiphyse médiale de la clavicule: à propos de 6 cas et revue de la littérature

  • Amadou Ndiassé Kassé Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
  • Sid’Ahmed Ould Mohamed Limam Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
  • Souleymane Diao Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
  • Jean Claude Sané Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
  • Babacar Thiam Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
  • Mouhamadou Habib Sy Service d’Orthopédie-Traumatologie de l’Hôpital Général de Grand Yoff, Dakar, Sénégal
Keywords: Luxation sterno-claviculaire, décollement épiphysaire, épiphyse claviculaire médiale

Abstract

Le but de ce travail est de décrire les caractéristiques épidémiologiques et les différentes entités anatomo-cliniques de la fracture-séparation de
l’épiphyse claviculaire médiale mais également de rapporter les résultats morphologiques et fonctionnelsde de la réduction sanglante suivie de
l’ostéo-suture au fil non résorbable. Cinq garçons et 1 fille âgés en moyenne de 14 ans ont présenté un traumatisme fermé et isolé de la ceinture
scapulaire. L’examen clinique et l’imagerie médicale surtout la TDM ont permis de poser le diagnostic de décollement épiphysaire, de classer le
degré d’ossification de l’épiphyse claviculaire médiale en précisant le sens du déplacement, ainsi que la nature du décollement selon Salter-Harris.
Une réduction sanglante suivie d’une ostéo-suture au fil non résorbable décimale n°1 a été réalisées chez 3 patients. Un patient a bénéficié d’un
embrochage croisé. Les deux plus jeunes ont été traités orthopédiquement. Le déplacement du moignon claviculaire était antérieur chez 3 patients
et rétro-sternal chez les 3 autres. Les formes postérieures ont été compliquées d’une odynophagie (n=2) et d’une compression asymptomatique de
la veine sous Clavière (n=1). L’une des formes postérieuresétait associée a une fracture ipsilatérale du 1 / 3 médial de la clavicule. La consolidation
a été obtenue chez tous les malades avec une mobilité de l’épaule conservée. La fracture-décollement de l’extrémité médiale de la clavicule mime
au plan clinico-radiologique la luxation sterno-claviculaire. Elle peut être grave en raison du risque de compression viscérale et vasculaire dans sa
forme postérieure. La tomodensitométrie reste irremplaçable pour un diagnostic précis. Notre préférence va à la réduction sanglante suivie d’une
ostéo-suture au fil non métallique.

 

This study aims to describe the epidemiological characteristics and the different anatomo-clinical entities of the fracture-separation of the medial
clavicular epiphysis but also to relate the morphological and functional results of bloody reduction followed by osteosuture using non absorbable
thread. Five boys and one girl (mean age 14 years) showed a closed and isolated shoulder girdle trauma. Clinical examination and medical
imaging, especially CT scan, allowed the diagnosis of epiphyseal separation and to classify the degree of medial clavicular epiphysiseal ossification
indicating the direction of displacement as well as the nature of displacement according to the Salter-Harris classification. Bloody reduction
followed by osteosuture using non absorbable thread (No. 1 decimal) was performed in 3 patients. One patient underwent cross-pinning the two
younger patients were treated orthopedically. The displacement of the clavicle stump was anterior in 3 patients and retro-sternal in 3 patients.
Posterior forms were complicated by odynophagia (n = 2) and asymptomatic compression of the subclavian vein (n = 1). One of the posterior
forms was associated with an ipsilateral fracture of the medial one third of the clavicle. Consolidation was achieved in all patients with preservation
of shoulder mobility. The fracture-separation of the medial end of the clavicle mimes clinically and radiologically the sternoclavicular dislocation. It
can be serious because of the risk of visceral and vascular compression in its posterior form. Tomdensitometry is irreplaceable for an accurate
diagnosis. Our preference is for bloody reduction followed by osteosuture using non metallic thread.

Published
2016-09-22
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688