PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



L’effet de l’extubation precoce apres chirurgie cardiaque pour la rehabilitation post opératoire

Hichem Cheikhrouhou, Amine Kharrat, Rahma Derbel, Yesmine Ellouze, Karim Jmal, Hela Ben Jmaa, Mohamed Ali Elkamel, Imed Frikha, Abdelhamid Karoui

Abstract


Introduction: La réhabilitation post opératoire en chirurgie cardiaque est basée sur une prise en charge médico-chirurgicale visant à diminuer la durée de séjour hospitalier et les coûts de soins de cette chirurgie à haut risque. L’extubation trachéale précoce, définie par une extubation avant la sixième heure, constitue la pierre angulaire du Fast-tracking. L’objectif de notre étude est d’évaluer dans notre institution la pratique du fasttrack et notamment de l’extubation trachéale précoce en chirurgie cardiaque adulte programmée. Méthodes: Nous avons conduit une étude descriptive incluant tous les patients âgés de plus 18 ans opérés consécutivement d’une chirurgie cardiaque programmée et qui ont été pris en charge en post-opératoire dans l’unité de réanimation post-opératoire du Service de chirurgie thoracique et cardiovasculaire du CHU HABIB BOURGUIBA de SFAX. Les critères d’inclusion des malades: âgés de 18 ans et plus, opérés d’une chirurgie cardiaque programmée, dont la prise en charge post-opératoire s’est faite dans l’unité de réanimation post-opératoire du service de chirurgie cardio-vasculaire et thoracique. Notre protocole d’anesthésie a été standardisé pour tous les patients: Propofol, Rémifentanil, Cisatracrium. Nous avons noté le délai d’extubation en post opératoire et les facteurs qui allongent ce délai d’extubation. Résultats: Nous avons colligé 200 observations de malades consécutifs qui ont bénéficié d’une chirurgie cardiaque programmée. Parmi ces malades 115 étaient opérés pour pontage aorto-coronaire, 79 pour chirurgie valvulaire et 6 pour chirurgie combinée ou autre. Les caractéristiques démographiques sont comparables. En post-opératoire, nous avons pu extuber 152 soit 76% de nos malades avant la sixième heure. Quarante-huit patients n’ont pas pu être extubés avant la sixième heure. Les principales causes de l’échec de l’extubation précoce sont : fortes doses de catécholamines, saignement, arythmie et les troubles neurologiques. Conclusion: Nous avons pu démontrer que la réalisation de la réhabilitation post opératoire était possible dans notre institution et tous les patients bénéficiant d’une chirurgie cardiaque réglée devraient être candidats à l’extubation précoce.




http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2017.28.81.11432
AJOL African Journals Online