PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



L’angioplastie du tronc commun non protégé de l’artère coronaire gauche: devenir des patients à court et moyen termes

Yibar Kambiré

Abstract


Introduction: Notre but était de déterminer le devenir des patients traités par angioplastie du tronc commun non protégé de l'artère coronaire gauche. Méthodes: Une étude rétrospective a porté sur tous les patients traités par angioplastie du tronc commun non protégé de la coronaire gauche entre janvier 2004 et juin 2009. Les données cliniques et angiographiques ont été recueillies sur les dossiers médicaux, complétées par un entretien téléphonique avec le patient ou ses médecins. Résultats: Quarante-huit patients d'âge moyen de 68,50±14,06 ans ont été inclus. Les syndromes coronariens aigus étaient le principal motif d'admission (75%). Les lésions du tronc étaient distales (77,1%) et pluritronculaires (64,6%). Un stent nu a été implanté chez 73% des patients. Après un suivi moyen de 22 mois, le taux d'événements cardiovasculaires majeurs a été de 31,3% dont 20,8% de resténose et 14,6% de revascularisation. Le taux de décès hospitalier a été de 4,2%. Les facteurs prédictifs d'événements cardiovasculaires majeurs ont été un EuroSCORE ≥ 10 et les antécédents cardiovasculaires. Conclusion: L'angioplastie du tronc commun est une alternative dans les situations d'urgence ou en cas de contre-indication de la chirurgie. Le risque évolutif des patients est lié à leur risque global avant angioplastie.




AJOL African Journals Online