Le traitement du décollement de rétine du pseudophaque: vitrectomie sans indentation épisclérale VERSUS Chirurgie Ab externo

  • Ahmed Ghazza Service d’Ophtalmologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc
  • Maha Bakhsh Service d’Ophtalmologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc
  • Ibtissam Hajji Service d’Ophtalmologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc
  • Abdeljalil Moutaouaki Service d’Ophtalmologie, CHU Mohamed VI, Marrakech, Maroc
Keywords: Retinal detachment; pseudophakic; vitrectomy; scleral buckle

Abstract

Plusieurs facteurs prédisposent à la survenue d'un décollement de rétine rhegmatogène, notamment la chirurgie de cataracte, la myopie, les lésions dégénératives de la périphérie rétinienne ainsi que la notion de traumatisme oculaire. L'objectif de notre étude est de comparer les résultats anatomiques et fonctionnels des deux techniques chirurgicales (Ab interno Vs Ab externo) au sein de notre structure. Il s'agit d'une étude descriptive rétrospective, réalisée au sein du service d'ophtalmologie du CHU Mohamed VI de Marrakech, étalée sur 3 ans, allant de janvier 2013 à décembre 2015, comparant deux groupes d'étude , le premier groupe opéré par voie externe (Cryo application des déhiscences avec une indentation épi sclérale) et le 2ème opéré par voie endo-oculaire. Le groupe A ou groupe ab externo était constitué de 26 yeux (26 patients) contre 22 yeux (22 patients) dans le groupe B ou groupe vitrectomie avec tamponnement interne. Dans le groupe ab externo, l'âge moyen était de 54,92 ans contre 51,64 ans dans le groupe ab interno, avec une légère prédominance masculine dans les 2 groupes. La réapplication rétinienne après la 1ère intervention était obtenue chez les deux groupes sans différence significative, aux alentours de 80,76% chez les patients du groupe A versus 81,82% du deuxième groupe. Les causes d'échec dans les deux groupes étaient dues à la présence d'une prolifération vitréorétinienne avancée (4 cas), d'une déchirure de novo (3 cas) et de déchirures non vues à l'examen initial (2 cas). Tous ces cas ont été repris par un abord ab interno, consistant chez les patients du groupe A en une vitrectomie complète avec révision de l'indentation +/- pelage de membrane limitante interne avec tamponnement interne par gaz et chez les patients du groupe B en un complément de vitrectomie avec dissection de la PVR et un tamponnement interne par huile de silicone. Après un recul moyen de 12 mois, l'acuité visuelle finale de nos patients était sans différence significative entre les 2 groupes, avec plus que le tiers des patients avaient retrouvé une acuité visuelle entre 1/10 et 5/10, aux alentours de 34,61% au niveau du groupe ab externo, et 36,36% pour le groupe ab interno. Certes, avec les avancées technologiques en terme de vitrectomie, la tendance actuelle est la chirurgie endo oculaire, cependant la chirurgie ab-externo garde sa place principalement lors des DR avec des déchirures visibles, bien accessibles à l'indentation sans prolifération vitréorétinienne avancée (PVR A-Bà).

Published
2019-01-24
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688