Mésusage traditionnel du camphre: un danger oublié pour les enfants (à propos de 2 cas)

  • Naoual Nchinech Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Mohammed V, Rabat, Maroc; Pôle Pharmacie, Hôpital Militaire d’Instruction Mohammed V, Rabat, Maroc
  • Afaf Elgharbi Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc, Rabat, Maroc
  • Fatima Zahra Aglili Service Pédiatrie 2, Hôpital d’Enfants, Rabat, Maroc
  • Yamna Kriouile Service Pédiatrie 2, Hôpital d’Enfants, Rabat, Maroc
  • Yahia Cherrah Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Mohammed V, Rabat, Maroc
  • Asmaa Aaloui Mdaghri Service Pédiatrie 2, Hôpital d’Enfants, Rabat, Maroc
  • Samira Serragui Laboratoire de Pharmacologie et de Toxicologie, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université Mohammed V, Rabat, Maroc; Centre Anti Poison et de Pharmacovigilance du Maroc, Rabat, Maroc
Keywords: Mésusage; enfant; intoxication au camphre

Abstract

Dans notre pays, le recours aux recettes de médecine traditionnelle et aux produits cosmétiques artisanaux est très fréquent en raison du taux élevé d'analphabétisme, du faible pouvoir d'achat et du grand nombre d'herboristes. Le camphre est un produit peu coûteux, facilement accessible et omniprésent dans presque toutes les maisons, le rendant potentiellement toxique en cas de mauvaise utilisation, en particulier chez les enfants. Nous rapportons ici l'histoire de 2 cas d'intoxication consécutifs à une recette de beauté à base de camphre en poudre. L'anamnèse donne des informations sur un empoisonnement par une poudre synthétique à base de camphre importé de Chine chez 2 enfants. Patiente 1: fille âgée de 2 mois, sans antécédents, admise aux urgences pédiatriques dans un état de pleurs incessants avec refus de manger. L'examen clinique est sans caractéristique particulière. Le test biologique standard était normal. Le nourrisson était sous surveillance neurologique, digestive et cutanée. Patiente 2: jeune fille de 6 ans admise à la suite d'une crise atonique avec syncope et mousse, suivie d'une douleur abdominale accompagnée d'une douleur abdominale accompagnée de vomissements alimentaires consécutifs à l'ingestion de lait. L'évolution était favorable après 48 heures de prise en charge symptomatique. L'entretien avec les mères a révélé qu'il s'agissait de deux voisins qui avaient reçu une recette traditionnelle pour le soin des cheveux d'un troisième voisin, après quoi ils avaient mélangé du camphre en poudre avec de l'huile d'olive, puis l'avaient appliquée pendant 1 heure sur les cheveux de leurs enfants, provoquant ainsi l'apparition de ces signes.

Published
2019-02-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688