Résultats à moyen terme du traitement des ostéochondrites disséquantes des condyles fémoraux par greffe ostéochondrale en mosaïque

  • Abdallah Elmokhtar Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Abderazzak Rafrafi Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Talel Znagui Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Saber Saadi Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Mounira khezami Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Mounir Hamdi Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
  • Lotfi Nouisri Service d'Orthopédie à Hôpital Militaire Principal de Tunis, Tunis, Tunisie
Keywords: Ostéochondrite; condyle fémoral; mosaïcoplastie

Abstract

Face à une perte de substance cartilagineuse des condyles fémoraux, plusieurs alternatives thérapeutiques interventionnelles sont envisageables y compris la mosaïcoplastie. Le but de notre travail était d'évaluer le résultat clinique et radiologique à moyen terme ainsi que d'évaluer les principaux éléments pronostiques. Notre étude épidémiologique rétrospective étalée sur 15 ans nous a permis de colliger 35 dossiers exploitables d'ostéochondrite disséquante des condyles fémoraux traités par la technique de mosaïcoplastie avec un recul moyen de 24 mois. Le niveau des plaintes ainsi que la fonction du genou en préopératoire ont été étudiés et comparés par rapport au genou sain selon le Score International Cartilage Repair Society (ICRS), le score International Knee Documentation Committee (IKDC) et l'échelle visuelle de la douleur (EVA) et nous avons trouvé qu'elle était inférieure à 60% chez 27 malades. L'évaluation des résultats au recul ont été analysés selon les critères fonctionnels et radiologiques de Hunghston. Après un recul moyen de 24 mois, l'algoneurodystrophie était observée dans 05 cas avec un seul cas d'hémarthrose. Une nette amélioration du score ICRS était observée avec une moyenne qui a passée du 54% à 74% au recul. Les patients satisfaits ou très satisfaits (82,9%) furent largement majoritaires. Les éléments de bon pronostic constatés dans notre étude étaient: un délai opératoire moins de 18 mois de début de la symptomatologie, les lésions profondes ayant un diamètre inférieur à 02 cm et les lésions siégeant au niveau du condyle interne. Le traitement des pertes de substances cartilagineuses passe obligatoirement par la correction des causes directes et indirectes à savoir le morphotype, la laxité et le capital méniscal. Aucun consensus décisionnel n'a pu être proposé et nul ne peut confirmer la supériorité d'une technique par rapport à l'autre mais nous pouvons dire que le défect cartilagineux de 2 à 4 cm2 peut être la meilleure indication à la mosaïcoplastie.

Published
2019-04-18
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688