Choc anaphylactique au cours de la chirurgie de kyste hydatique du foie: À propos d’un cas

  • Y Qamouss
  • R Seddiqui
  • Y Aissawi
  • K Filali
  • M Boughalem

Abstract

Nous rapportons l’observation d’un choc anaphylactique survenue au cours d’une chirurgie de kystes hydatiques hépatiques multiples. Il s’agit d’un enfant de 13 ans, de sexe féminin, sans antécédents pathologiques notables, en particulier allergique, programmé pour cure chirurgicale de kystes hydatiques hépatiques multiples. L’examen préopératoire est strictement normal. La patiente est classée ASA (American Society of Anaesthesiologists) I. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale. Au moment de la manipulation du deuxième kyste, une augmentation des pressions d’insufflation apparaît, avec des râles sibilants au niveau des deux champs pulmonaires et une désaturation, suivi d’un collapsus vasculaire avec hypotension artérielle 50/30. La prise en charge est débutée aussitôt par un remplissage vasculaire par du sérum salé 9%, suivi par des bolus d’adrénaline de 0,1mg à trois reprises, puis d’une perfusion continue à raison. L’adrénaline est arrêtée au bout de 48 heures et la patiente est adressée au service de chirurgie à j+4 de l’intervention. Le choc anaphylactique est une complication connue de la rupture intra péritonéale spontanée ou post-traumatique du kyste hydatique du foie. Sa survenue en peropératoire est devenue exceptionnelle, grâce aux mesures de prévention chirurgicale entretenues en peropératoire par l’éviction de manipulation du kyste, de le vider avant d’injecter le scolicide, et de ne pas l’administrer sous forte pression.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688