PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



La différence épidémiologique des hémorragies digestives hautes entre les hommes et les femmes

A El Mekkaoui, K Saâda, I Mellouki, M El Yousfi, N Aqodad, M El abkari, A Ibrahimi, D-A Benajah

Abstract


Introduction: Des différences épidémiologiques, étiologique voire pronostique des hémorragies digestives hautes (HDH) entre les deux sexes opposés ont été cité par différentes études.

Méthodes: Nous avons essayé de déceler ces différences à travers une analyse rétrospective nichée sur une étude prospective sur les hémorragies digestives hautes ayant inclus 945 patients.

Résultats: Six cents trente-sept patients étaient des hommes (67,4% Vs 32,6%). Un antécédent d’HDH était trouvé chez 24,2% des cas sans différence significative entre les deux sexes. L’âge de survenue de l’hémorragie était plus élevé chez les femmes que chez les hommes : 51,5 ans ± 18,8 Vs 47,8 ans ± 18,3 (p : 0,003). Les étiologies de l’HDH étaient différentes entre les deux sexes. Alors que l’hémorragie liée à l’HTP était la première cause chez la femme (38 % Vs 23,5 % chez
l’homme, p<0,0001), c’est la pathologie ulcéreuse qui venait en premier chez l’homme (62 % Vs 36,7 % chez la femme, p <0,0001). Un besoin
transfusionnel était noté chez 42,4 % des patients de sexe masculin contre 35,4 % des patientes avec un p = 0,03. Le taux de récidive et de décès global étaient de 7,5 % et de 5,7 % des cas respectivement, sans différence significative entre les deux sexes.

Conclusion: L’étude trouve un profil épidémiologique, clinique et étiologique différent selon le sexe des patients.

Key words: Hémorragie digestive haute, épidémiologie, sexe masculin, sexe féminin, endoscopie, ulcère gastroduodénal, hypertension portale




AJOL African Journals Online