La différence épidémiologique des hémorragies digestives hautes entre les hommes et les femmes

  • A El Mekkaoui
  • K Saâda
  • I Mellouki
  • M El Yousfi
  • N Aqodad
  • M El abkari
  • A Ibrahimi
  • D-A Benajah
Keywords: Hémorragie digestive haute, épidémiologie, sexe masculin, sexe féminin, endoscopie, ulcère gastroduodénal, hypertension portale

Abstract

Introduction: Des différences épidémiologiques, étiologique voire pronostique des hémorragies digestives hautes (HDH) entre les deux sexes opposés ont été cité par différentes études.

Méthodes: Nous avons essayé de déceler ces différences à travers une analyse rétrospective nichée sur une étude prospective sur les hémorragies digestives hautes ayant inclus 945 patients.

Résultats: Six cents trente-sept patients étaient des hommes (67,4% Vs 32,6%). Un antécédent d’HDH était trouvé chez 24,2% des cas sans différence significative entre les deux sexes. L’âge de survenue de l’hémorragie était plus élevé chez les femmes que chez les hommes : 51,5 ans ± 18,8 Vs 47,8 ans ± 18,3 (p : 0,003). Les étiologies de l’HDH étaient différentes entre les deux sexes. Alors que l’hémorragie liée à l’HTP était la première cause chez la femme (38 % Vs 23,5 % chez
l’homme, p<0,0001), c’est la pathologie ulcéreuse qui venait en premier chez l’homme (62 % Vs 36,7 % chez la femme, p <0,0001). Un besoin
transfusionnel était noté chez 42,4 % des patients de sexe masculin contre 35,4 % des patientes avec un p = 0,03. Le taux de récidive et de décès global étaient de 7,5 % et de 5,7 % des cas respectivement, sans différence significative entre les deux sexes.

Conclusion: L’étude trouve un profil épidémiologique, clinique et étiologique différent selon le sexe des patients.

Key words: Hémorragie digestive haute, épidémiologie, sexe masculin, sexe féminin, endoscopie, ulcère gastroduodénal, hypertension portale

Published
2013-02-26
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688