PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Mortalité néonatale précoce et ses déterminants dans une maternité de niveau I à Yaoundé, Cameroun

David Chelo, Francisca Monebenimp, Francine Romyale Tedongmeza Npanguepko, Félix Tietche

Abstract


Introduction: Le but de ce travail était de déterminer les facteurs de risque de la mortalité néonatale dans une maternité de niveau I. Méthodes: Il s’agissait d’une étude de cohorte rétrospective qui s’est déroulée d’Août 2007 à Janvier 2008 au Centre d’Animation Sociale et Sanitaire (CASS) de Nkoldongo à Yaoundé. Tout nouveau-né accouché vivant à la maternité était recruté. Les données collectées à partir du dossier de la mère portaient sur l’histoire anté et perpartum, les paramètres anthropométriques du nouveau-né et sa survie après les trois jours de suivi. L’analyse des données a été faite avec le logiciel Epi Info version 3.5.1. Résultats: Huit décès ont été enregistrés sur les 1263 nouveau-nés enrôlés, soit un taux de mortalité néonatale précoce de 0,5%. Tous les décès sont survenus dans les 24 premières heures de vie. Les causes de décès étaient : l’asphyxie néonatale (6/8) et la prématurité (2/8). Le facteur de risque associé à la mortalité serait la rupture prolongée des membranes de plus de 12 heures (OR : 4,69 ; IC 95% : (0,95-23,09) ; p <0,05). Conclusion: La mortalité néonatale précoce est faible dans cette formation sanitaire de niveau I. L’asphyxie néonatale est la première cause de décès chez les nouveau-nés. La rupture prolongée des membranes corollaire à l’infection néonatale serait un facteur de risque associé à la mortalité néonatale. Par conséquent, le renforcement des capacités des personnels de santé est une nécessité en vue d’une prise en charge appropriée des parturientes.

Pan African Medical Journal 2012; 13:67



AJOL African Journals Online