Rachitisme patent révélé par la perte du contrôle des convulsions chez un garçon infirme moteur cérébral

  • Hubert Désiré Mbassi Awa
  • David Chelo
  • David Chelo
  • Mina Njiki Kinkela
  • Mina Njiki Kinkela
  • Paul Olivier Koki Ndombo
  • Paul Olivier Koki Ndombo

Abstract

La perte du contrôle des crises chez un patient compliant au traitement est toujours source de préoccupations diagnostiques, thérapeutiques et pronostiques. Nous rapportons un cas de rachitisme chez un patient de 4 ans, infirme moteur cérébral et épileptique sous traitement par phénobarbital depuis 2 ans; rachitisme découvert à la faveur d'une perte du contrôle épileptique. Le patient était admis pour des convulsions répétées en contexte afébrile. L'observance thérapeutique était bonne, et aucune convulsion n'avait été observée pendant les 12 mois précédents. Il ne recevait pas de vitamine D. Le rachitisme était suspecté cliniquement, et confirmé par les trouvailles radiologiques et biologiques. Le contrôle des crises était retrouvé dès le 3ème jour d'hospitalisation après apports de calcium intraveineux et de vitamine D. Les convulsions étaient imputées à une hypocalcémie sur rachitisme. La prise prolongée de phénobarbital sans supplémentation en vitamine D, ainsi qu'une exposition solaire insuffisante étaient incriminées. Avant toute escalade thérapeutique, des convulsions hypocalcémiques et un rachitisme doivent toujours être exclus devant une perte du contrôle des crises chez tout patient épileptique à mobilité réduite. Par ailleurs, une supplémentation en vitamine D et une exposition suffisante au soleil devront être recommandées pour certains traitements antiépileptiques au long cours.

Pan African Medical Journal 2013; 14:25

Author Biographies

Hubert Désiré Mbassi Awa
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun; Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I, Cameroun
David Chelo
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun; Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I, Cameroun
David Chelo
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun; Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I, Cameroun
Mina Njiki Kinkela
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun
Mina Njiki Kinkela
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun
Paul Olivier Koki Ndombo
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun; Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I, Cameroun
Paul Olivier Koki Ndombo
Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal BIYA, Cameroun; Faculté de Médecine et de Sciences Biomédicales de l’Université de Yaoundé I, Cameroun
Published
2013-05-01
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688