PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Revue de Médecine et de Pharmacie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Statut immunitaire, profil nutritionnel et evolution de la morbidite du nourrisson expose au VIH a Douala

N.E. Essomba, D Adiogo, G.P. Ngaba, L Djamilatou, L.G. Lehman, Y Coppieters

Abstract


Introduction: Le patrimoine génétique du nourrisson exposé non infecté (ENI), peut subir de modifications, dont les conséquences pourraient aller au-delà de l'infection à VIH. Notre objectif était de présenter l’influence du degré d’immunodéficience d’une mère séropositive au VIH, sur l’immunophénotype de son enfant séronégatif au VIH.

Matériel et méthodes: Il s’agit d’une étude analytique et transversale menée du 01 décembre 2015 au 08 juin 2016. En phase rétrospective, les données ont été collectées à base d’un questionnaire préétabli. En phase prospective les prélèvements sanguins ont été effectués et les profils immunologiques ont été établit. Les facteurs de transmission du VIH de la mère à l'enfant ont été évalués par régression logistique multi variée. Le test de Hosmer et Lemeshow ont été utilisés pour vérifier l'ajustement du modèle.

Résultats: Au total 153 patients répartis en 3 groupes dont 60 enfants ENI, 60 enfants non exposés (NE) et 33 enfants exposés infectés (EI) ont été enrôlés. Le sex ratio était de 1,01 et l’âge moyen des enfants (22 mois), les mères (28 ans). Les profils immunologiques des enfants NE et ENI ontmontré une différence statistiquement significative (P=0,007) pour les taux de CD4. Les résultats obtenus ne présentent pas d’association significative entre la valeur des CD4 maternels et l’incidence d’épisodes infectieux chez les enfants ENI et les enfants NE. Selon le mode de nutrition, on observe une baisse des marqueurs chez les ENI ayant reçu l’alimentation artificielle comparée aux ENI du même âge ayant reçu une alimentation maternelle.

Conclusion: Bien qu’on ait observé une différence statistiquement significative pour les taux de CD4 entre les groupes ENI et NE, l’évolution du profil immunologique de la naissance jusqu'à l’âge de 59 mois est sensiblement la même. Mais ces enfants ENI semblent affectés. Il est donc nécessaire de réduire la charge virale maternelle afin de pouvoir renforcer son système immunitaire et par ailleurs celui de l’enfant en favorisant l’allaitement maternel.

Mots clés: phénotype immunologique, immunodépression, exposés non infectés, exposés infectés

English Title: Immune status, nutritional profile and evolution of the morbidity HIV exposed infant in Douala

English Abstract

Background: women constitute almost half of the 40 millions of people living with HIV in the world, this leads to not less than 2 millions of infants exposed to HIV. The genetic patrimony of the infant exposed but non infected (ENI) can therefore undergo some variations leading to some consequences other than HIV infection. Our objective was to show the impact of the immunodeficiency level of infected mothers on the immunological profile of infants ENI.

Methodology: This is a cross sectional and analytic study conducted from the 1st December 2015 to 8th June 2016. During the retrospective step, data were collected using a questionnaire, and blood samples were collected and immunological profiles established during the prospective step. The factors of mother-to-child transmission of HIV were assessed by multivaried logistic regression. The Hosmer and Lemeshow test were used to check the fit of the model.

Results: A total of 153 patients were enrolled in 3 groups, including 60 ENI children, 60 unexposed children (UE) and 33 exposed infected children (EI). The sex ratio was 1.01 and the mean age of children (22 months) and mothers (28 years). Immunological profiles of NE and ENI children showed a statistically significant difference (P = 0.007) for CD4 levels. Immunological profiles of children in the 12 to 35month age group on the one hand EI and ENI showed significant differences for CD45 (P = 0.003), CD4 (P = 0.01), CD8 (P = 0.02). Depending on themode of nutrition, there was a decrease in markers in the ENI who received artificial feeding compared to the ENI of the same age who received a maternal feeding.

Conclusion: Although there was a statistically significant difference in the CD4 levels between the ENI and NE groups, the change in the immunological profile from birth to 59 months of age was approximately the same. But these ENI children seem affected. It is therefore necessary to reduce the maternal viral load in order to strengthen its immune system and also that of the child by promoting breastfeeding.

Keywords: immunological phenotype, immunosuppression, uninfected exposures, infected exposures




AJOL African Journals Online