Déterminants de la durée prolongée d’hospitalisation chez les nourrissons âges de 1 à 24 mois admis pour bronchiolite aiguë dans trois hôpitaux de Yaoundé

  • Ginette Claude Mireille Kalla
  • Yvan Claude Bernard Momo
  • Nelly Kamgaing Noubi
  • Marcelle Nina Ehouzou Mandeng
  • Francisca Monebenimp
Keywords: Déterminants, Durée prolongée d’hospitalisation, Nourrisson, Bronchiolite aigue, Yaoundé, Cameroun.

Abstract

English Title: Determinants of prolonged hospitalization in infants aged 1 to 24 months admitted for acute bronchiolitis in three Yaounde hospitals.

Introduction : La bronchiolite aiguë est une bronchopathie obstructive virale des voies aériennes inférieures. Généralement  secondaire au virus respiratoire syncitial, elle est l’infection respiratoire basse la plus fréquente avant l’âge de 2 ans. Bien que peu létale, environ un quart des patients hospitalisés souffrant de bronchiolite sont souvent sujets à une durée prolongée d’hospitalisation.
Objectif : Identifier les déterminants de la durée prolongée d’hospitalisation chez les nourrissons admis pour bronchiolite aiguë dans 3 hôpitaux de Yaoundé.
Méthodes : Une étude transversale analytique a été réalisée sur une période de 4 mois, dans trois formations sanitaires de la ville de Yaoundé. Les nourrissons âgés de 1 à 24 mois chez qui le diagnostic de bronchiolite aigue a été posé dans chacune des 3 formations sanitaires retenues pour l’étude étaient éligibles. Tous les nourrissons pour lesquels le consentement éclairé parental n’a pas été obtenu, ainsi que ceux sortis de l’hôpital contre avis médical ont été exclus. Les variables sociodémographiques, cliniques,  thérapeutiques, évolutives ainsi que les antécédents ont été recueillies. L’analyse des données s’est faite grâce au logiciel SPSS. Notre principal critère de jugement était la durée prolongée d’hospitalisation, définie par une d’hospitalisation supérieure à 4 jours. Le seuil de significativité a été fixé à 5%.
Résultats : La durée moyenne d’hospitalisation était de 4,86 (±2,30) jours. L’âge inférieur ou égal à 6 mois [OR ajusté :8,58(2,43-12,21), p=0,024], l’antécédent de prématurité [OR ajusté :9,99(4,78-21,42), p=0,023] et la détresse respiratoire modérée à sévère [OR ajusté :12,89(5,89-26,01), p=0,017] étaient des facteurs indépendants significativement associés à la durée prolongée d’hospitalisation.
Conclusion : La bronchiolite aigue du nourrisson est un réel problème de santé publique. Elle engendre des urgences pédiatriques et des hospitalisations prolongées induisant des dépenses financières importantes pour les familles et la société. Ainsi, nous  recommandons la prise en compte des déterminants identifiés lors de la planification des politiques de santé publique visant à réduire la durée du séjour à l'hôpital chez les nourrissons atteints de bronchiolite aigue.

Mots clés : Déterminants, Durée prolongée d’hospitalisation, Nourrisson, Bronchiolite aigue, Yaoundé, Cameroun.

Published
2021-03-05
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903