Carcinome papillaire du rein gauche de découverte fortuite chez une rupture post-traumatique de rate

  • Junior Barthélémy Mekeme Mekeme
  • Jean Cedrick Fouda
  • Axel Makon Nwaha
  • Georges Bwelle
  • Achille Aurèle Mbassi
  • Fernandes Philip Owon’Abessolo
  • Jean Jacques Nwatchap
  • Marcella Biyouma
  • Paul Adrien Atangana
  • Pierre Joseph Fouda
  • Pierre Zogo Ongolo
  • Paul Ndom
  • Fru Asanji Angwafo III
  • Maurice Aurélien Sosso

Abstract

Le carcinome tubulo-papillaire est le deuxième type le plus courant des Carcinomes à Cellules Rénales (CCR), il se manifeste habituellement par une hématurie, une douleur du flanc, une masse du flanc ou par des signes non spécifiques tels qu’une asthénie ,une perte de poids ou une fièvre. Il se divise en 2 types. Le type 1 est une tumeur de bas grade qui ne se propage pas très rapidement et est donc très peu ou pas symptomatique. Nous rapportons le cas d’un carcinome tubulo-papillaire paucisymptomatique chez un patient de 55 ans découvert de manière fortuite lors d’un bilan de traumatisme de la rate stade III . Nous discutons du bénéfice de sa prise en charge chirurgicale, et de son intérêt médical en vue d’une bonne prise en charge thérapeutique dans un contexte associé à une rupture de rate stade III avec hémopéritoine important. Ce cas clinique en dehors de son originalité sémiologique, vient renforcer l’hypothèse du diagnostic fortuit des tumeurs du rein dans la littérature et l’efficacité de son traitement chirurgical par néphrectomie totale dans la littérature et dans notre contexte.

 

English title: Fortuitous discovery of left renal papillary carcinoma in post-traumatic splenic rupture 

Tubulopapillary carcinoma is the second most common type of CRC, usually manifesting as haematuria, flank pain, flank lump, or nonspecific signs such as asthenia, weight loss, or fever. It is divided into 2 types. Type 1 is a low-grade tumour that does not spread very quickly and therefore has very little or no symptoms. We report the case of a paucisymptomatic tubulopapillary carcinoma in a 55-year-old patient discovered incidentally during a stage III splenic trauma assessment. We discuss the benefit of its surgical management, and the relevance of an appropriate therapeutic medical management in a context associated with a stage III spleen rupture with significant haemoperitoneum. This clinical case, apart from its semiological originality, reinforces the hypothesis of fortuitous diagnosis of kidney tumours and the effectiveness of its surgical treatment by total nephrectomy in the literature and in our context.

Published
2022-02-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903