Detrminants de l'anxiete chez les personnes vivant avec le vih sous traitement antiretroviral a Yaounde au Cameroun

Determinants of anxiety in people living with HIV on antiretroviral therapy in Yaoundé, Cameroon

  • E. Voundi Voundi
  • G. C. M. Kalla
  • J. Voundi Voundi
  • J. D. T. Kenfack
  • F. X. Mbopi-Keou
Keywords: Anxiété, PVVIH, Traitement antirétroviral, Yaoundé, Cameroun

Abstract

Introduction: L’anxiété peut être un obstacle à l’observance au traitement antirétroviral induisant ainsi l’échec thérapeutique. L’objectif du présent travail était d’identifier les déterminants de l'anxiété chez les personnes vivant avec le VIH sous traitement antirétroviral à Yaoundé.
Matériel et méthodes: Une étude transversale analytique a été menée à l’Hôpital Central de Yaoundé au Cameroun, de novembre 2019 à juin 2020, chez des PVVIH sous traitement antirétroviral. Les données sociodémographiques, cliniques, paracliniques et l'évaluation de l'anxiété selon le Hospital Anxiety and Depression scale ont été recueillies. L'analyse statistique s’est faite à l'aide du logiciel SPSS version 23.0. La force d’association était mesurée par l’Odds ratio avec son intervalle de confiance à 95%. L’analyse multivariée par la méthode de régression logistique a permis d’identifier les déterminants de l’anxiété.
Résultats: Au total 205 participants étaient enrôlés. Le sexe féminin prédominait (153, 74,6%), la moyenne d’âge était de 46,5 ± 1,8 ans. La prévalence de l'anxiété certaine était de 20.0%. Après analyse multivariée, les déterminants d’un état d’anxiété certain étaient : le sexe féminin (ORajusté = 4,93 [1,33-18,33] ; p = 0,017), la consommation de tabac (ORajusté = 32,81 [4,36-246,98] ; p = 0,001). La prise d’antirétroviraux depuis au moins 60 mois était un facteur protecteur contre l’anxiété certaine (ORajusté = 0,39 [0,16-0,91] ; p = 0,031).
Conclusion : les déterminants de l’anxiété étaient le sexe féminin et la consommation de tabac. Par contre, la prise d’antirétroviraux depuis au moins 6 mois préviendrait la survenue de l’anxiété chez les PVVIH.

Mots-clés: Déterminants; Anxiété ; PVVIH ; Traitement antirétroviral ; Yaoundé ; Cameroun

Introduction: Anxiety can be a barrier to adherence to antiretroviral therapy leading to treatment failure. The objective of the present work was to Identify the determinants of anxiety in people living with HIV on antiretroviral treatment in Yaoundé.
Materials and Methods: an analytical cross-sectional study was carried out at the Yaoundé Central Hospital, from November 2019 to June 2020, among PLWHIV on antiretroviral treatment. Sociodemographic, clinical, paraclinical data and the evaluation of anxiety according to the Hospital Anxiety and Depression scale were collected. Statistical analysis was performed using SPSS software version 23.0. The strength of association was measured by the odds ratio with its 95% confidence interval. Multivariate analysis using the logistic regression method identified the determinants of anxiety.
Results: A total of 205 participants were enrolled. Females were predominant (153, 74.6%), the mean age was 46.5 ± 1.8 years. The prevalence of anxiety was 20.0%. After multivariate analysis, the determinants of anxiety were : female sex (adjusted OR = 4.93 [1.33-18.33]; p = 0.017), tobacco consumption (adjusted OR = 32.81 [4.36-246.98]; p = 0.001). Taking antiretroviral drugs for at least 60 months was a protective factor against anxiety (adjusted OR = 0.39 [0.16-0.91]; p = 0.031).
Conclusion: The determinants of anxiety were female gender and tobacco use. On the other hand, taking antiretrovirals for at least 6 months would prevent the onset of anxiety in PLHIV.

Keywords: Determinants ; Anxiety ; PLHIV ; Antiretroviral therapy ; Yaounde ; Cameroon

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903