Aspects épidémiologies, cliniques et étiologiques du décollement de rétine chez le sujet camerounais dans un centre de soins oculaires à Yaoundé

  • CD Noche
  • G Kagmeni
  • JC Mbiengang
  • AL Bella
Keywords: Décollement rétinien, type, étiologie, Cameroun

Abstract

But : Déterminer la prévalence du décollement de rétine et ses étiologies dans un centre de soins oculaires de la ville de Yaoundé. Matériel et méthodes : C’est une étude rétrospective portant sur des sujets ayant présenté un décollement rétinien uni ou bilatéral, rhegmatogène ou non, au cours de la période allant de janvier 2005 à décembre 2010 et suivis dans un centre privé de soins oculaires de Yaoundé. Les variables suivantes ont été analysées : Age, sexe, acuité visuelle, latéralité, type de décollement rétinien, étiologies. Résultats : La fréquence du décollement de rétine était de 0.1%. Il s’agissait de 7 hommes et de 5 femmes dont 17 yeux présentaient un décollement rétinien. La moyenne d’âge était de 45,41 + /- 11,81 ans. L’atteinte était monoculaire chez 7 sujets et binoculaire chez 5 sujets. Le décollement rétinien était rhegmatogène dans 7 yeux, exsudatif dans 9 yeux et tractionnel dans un oeil. Les étiologies retrouvées étaient la myopie, la dégénérescence palissadique, le diabète, l’hypertension artérielle et l’uvéite. L’acuité visuelle était inférieure à 1/20 dans plus de 50% des cas. Le délai de présentation en consultation variait d’un jour à plus d’un an. Conclusion : Le décollement de rétine est une pathologie peu fréquente, mais grave. Le délai de présentation en consultation dans notre série était long malgré la présence de signes fonctionnels. En présence de facteurs de risque, une sensibilisation et un dépistage plus précoce serait souhaitable en vue d’un traitement préventif. Mots-clé : Décollement rétinien, type, étiologie, Cameroun
Published
2013-04-18
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903