PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Synthèse: Revue des Sciences et de la Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Le facteur humain et la sûreté de fonctionnement dans le management intégré

K Guenachi, K Bouamrare, M Khaldi

Abstract


Pendant longtemps, pour la plupart des organisations, la sûreté de fonctionnement (SdF) reposait essentiellement sur les performances des systèmes techniques. Elle avait pour objectif la recherche d’un meilleur confort, d’une garantie de continuité de service et de maintien, à moindre coût de la qualité d'un produit ou d'un système donné. Elle permettait d’optimiser le couple « performance-coût », en identifiant, évaluant et maîtrisant les pannes qu'il est susceptible de subir. Or celles-ci, peuvent engendrer des risques conduisant à l'absence du service (problème de fiabilité), entraîner des pertes de production (problème de disponibilité et/ou de maintenabilité) ou provoquer des accidents avec ou non des pertes humaines et des atteintes à l'environnement (problème de sécurité). Aujourd’hui, le développement technologique n’est plus dissocié de la nécessité du contexte sécurisé. Notre contribution porte sur le rôle fondamental du facteur humain dans le management intégré des risques d’une part et du rôle déterminant qu’il peut avoir à jouer pour que la sûreté de fonctionnement réponde à sa propriété d’autre part. Un rôle illustré à travers une analyse de risque dans un complexe de Gaz Naturel Liquéfié dans la zone industrielle d’Arzew en Algérie.

Mots clés : Risques- Sureté de fonctionnement -Management intégré - Facteur humain - Développement durable




AJOL African Journals Online