PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Synthèse: Revue des Sciences et de la Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Effets d’un inhibiteur de la synthèse de la chitine, le diflubenzuron, sur la prolifération de différentes lignées cellulaires chez les insectes

H Berghiche, G Smagghe, N Soltani

Abstract


Les régulateurs de croissance des insectes (RCIs) sont reconnus comme étant des insecticides à faibles risques écotoxicologiques. Ces composés agissent sur des processus physiologiques et biochimiques uniques et spécifiques aux organismes visés. Dans le but d’approfondir le mécanisme d’action de ces nouvelles molécules, des lignées cellulaires ont été utilisées pour tester les effets in vitro d’un inhibiteur de la synthèse de la chitine, le diflubenzuron (10-11 – 10-4 M) sur la prolifération cellulaire. Trois types de lignées cellulaires ont été éprouvées: des cellules ovariennes (SF9) de Spodoptera frugiperda (Lépidoptère), les cellules (PID2) des disques imaginaux des ailes de Plodia interpunctella (Lépidoptère) et des cellules (S2) embryonnaires de Drosophila melanogaster (Diptére). Les résultats obtenus montrent que les taux d’inhibition de la prolifération cellulaire par le diflubenzuron sont faibles (< 50%). Par ailleurs, il a été noté que les cellules PID2 des disques imaginaux des ailes sont plus sensibles que les cellules ovariennes SF9 et les cellules embryonnaires S2.

Mots clés: cultures cellulaires; test de prolifération cellulaire MTT; régulateurs de croissance des insectes; diflubenzuron.

 

Insect growth regulators (IGRs) have been proposed as agents for the control of insect pests. These compounds exhibited their activity via interaction with physiological and biochemical processes unique and specific to target pests. In order to understandi the mechanism of action of these insecticides, cell lines were used to test in vitro effect of a chitin synthesis inhibitor, diflubenzuron, on cell proliferation. Three cell lines were tested: ovarian cells (SF9) from Spodoptera frugiperda (Lepidoptera), imaginal disc cells (PID2) from Plodia interpunctella (Lepidoptera) and embryonic cells (S2) from Drosophila melanogaster (Diptera). The insecticide was added to the culture medium at various final concentrations (10-11 – 10-5 M). Results showed that the rates of inhibition of cell proliferation by diflubenzuron are slight (<50%). Moreover, the imaginal disc cells PID2 are more sensitive than ovarian cells SF9 and embryonic cells S2.

Keywords: cell culture; MTT-assay; insect growth regulators; diflubenzuron.

 




AJOL African Journals Online