PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Synthèse: Revue des Sciences et de la Technologie

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Analysis of side effects of Diflubenzuron and Tebufenozide in pollinating bumblebees Bombus terrestris

G Smagghe, S Reynders, I Maurissen, J Boulet, X Cuvelier, E Dewulf, K Put, C Jans, G Sterk, V Mommaerts

Abstract


This research project examined the potential hazards of two important insecticides on survival, reproduction and larval growth of bumblebees Bombus terrestris. We tested two insect growth regulators (IGRs), the chitin synthesis inhibitor diflubenzuron and the ecdysone agonist tebufenozide; both important in the control of insect pests in greenhouses. The two IGRs were applied via three different routes of exposure (contact via topical application, and orally via the drinking sugar water and via pollen) under laboratory conditions and tested at their respective maximum field recommended concentrations (MFRC). In a second test, a doseresponse assay was performed to calculate LC50 values. Generally, the two IGRs did not show acute toxicity on worker bumblebees. However, there was a dramatic reduction on brood production especially after diflubenzuron oral treatment with pollen and sugar water. In contrast tebufenozide did not exert a significant effect on brood production. Overall our laboratory results suggest that diflubenzuron should be applied with caution in combination with bumblebees, while tebufenozide is compatible with the pollinator.

Keywords: insect growth regulator; diflubenzuron; tebufenozide; toxicity; bumblebees

 

Cette recherche a examiné les risques potentiels de deux insecticides importants à l’égard de la survie, la reproduction et la croissance larvaire des bourdons (Bombus terrestris). Nous avons testé deux régulateurs de croissance des insectes (IGRs): un inhibiteur de la synthèse de la chitine (diflubenzuron) et un agoniste de l'ecdysone (tebufenozide) qui sont utilisés dans le contrôle des insectes ravageurs des cultures sous serres. Les deux IGRs ont été appliqués selon trois voies d'exposition (contact par application topique et oralement par de l’eau sucrée et du pollen) dans les conditions de laboratoire et aux concentrations maximales recommandées en plein champ (MFRC). Dans un deuxième essai, une analyse de dose-réponse a été réalisée pour déterminer les concentrations létales CL50. En général, les deux IGRs n'ont pas manifesté de toxicité à l’égard des ouvrières. Cependant, on note une réduction drastique sur la production des couvains après traitement oral avec le pollen et l’eau sucrée pour le diflubenzuron. En revanche, le tebufenozide n'a pas d’effet significatif. De façon générale, nos résultats suggèrent que le diflubenzuron doit être appliqué avec prudence en combinaison avec les bourdons, tandis que le tebufenozide est compatible avec le pollinisateur.

Mots clés : Régulateurs de croissance des insectes; Diflubenzuron; Tebufenozide; Toxicité; Bourdon.




AJOL African Journals Online