PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

West African Journal of Medicine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Correlates of emergency response interval and mortality from anemia in childhood

SK Ernest, NE Anunobi, A Adeniyi

Abstract


A retrospective study to determine the influence of blood transfusion emergency response interval on Mortality from childhood severe anemia was carried out. An admission record of all children with severe anemia over a 5-year period was reviewed. Those who either died before transfusion or got discharged against medical advice were excluded. A total of 5790 patients were admitted during the 5-year period. Ten percent (10%) had severe anemia. Malaria, the leading cause of anemia in this series was found in 80% of the patients. Twenty patients (3.3%) died before transfusion while 50 discharged from the hospital against medical advice. There was male preponderance. Ages 2-5 years were the peak age group for severe anemia. No patient had haematocrit less than 5% but 20 (4.2%) had heaematocrit above 20%. The hospital stay for majority (74.8%) of the patients was 72 hours. Based on the transfusion emergency response interval versus mortality curve, a mortality risk assessment scores were derived for use in clinical practice to determine the risk of dying from the disease. We recommend that national or hospital policy on blood transfusion be enunciated to ensure that all patients with severe anemia get transfused within 2 hours of diagnosis.

Résumé


Une etude rétrospective pour examiner l'influence de la reaction par intervalles de la transfusion du sang d'urgence sur la mortalité à travers l'anemie infantile grave, a été effectuée.


Enregistrement d'admission de tous les enfants souffrant de l'anémie grave au cours d'une période de 5 ans a été passé en revue, à l'exception de ceux qui étaient morts soit avant la transfusion soit ceux qui étaient sorti de l'hôpital san permission. Un nombre total de 5,790 malades ont été hospitalizes au cours de cette période de cinq ans. Dix pourcent (10%) avaient l'anémie grave. Le paludisme, qui prend la tête dans la cause de l'anémie en cette série était note chez des maladies, vingt maladies soit (3,3%) étaient morts avant la transfusion tandis que 50 avaient quitté l'hôpital sans la consultation médicale.


On avait remarqué la preponderance de mâle. Le groupe de la classe 2 à 5 ans était l'âge maximum pour l'attaque de l'anémie grave. Aucun malade avait l'hématocrit, moins de 5% mais 20 soit (4,2%) avaient l'hématocrit plus de 20%. La durée de l'hospitalisation pour le plus grand nombre des maladies 74,8% était 72 heures ou moins.


Le mortalité (cas montel) s'accroit avec l'accrossement de la transfusion d'urgence reaction par intervalles en moins de 24 heures. A travers la transfusion d'urgence reaction par intervalle par rapport à la coube de la mortalité, des scores de la répartition des risques de morts (mortality risk assessment scores) étaient tires à l'usage de clientele cliniques pour determiner le risqué des morts à travers la maladie. Nous proposons que la politique nationale ou de l'hôpital sur la transfusion du sang soit précise et Claire pour assurer que tous les maladies aver l'anémie grave recoivent la transfusion en moins de 2 heures de la diagnose.

West African Journal of Medicine Vol.21(3) 2002: 177-179



http://dx.doi.org/10.4314/wajm.v21i3.28021
AJOL African Journals Online