PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Lantana camara (verbenaceae) : a potential threat to the effectiveness of protected areas to conserve flora and fauna in Benin

A. B. Fandohan, I. K. E. D. Koko, C. Avocevou-Ayisso, G. N. Gouwakinnou, M. K. Savi, A. E. Assogbadjo, R. G. Kakai

Abstract


Invasive plant species are today among the biggest threats to integrity of many ecosystems including that of the protected areas. Climate change may exacerbate the negative effects of invasive plant species. Here, we used the Maximum Entropy model to project habitat suitability for Lantana camara L., an invasive plant species under current and future climates in the national protected areas network of Benin. The models were run using bioclimatic data and data on soil type. Nineteen percent of the total land in the protected areas network was highly suitable for L. camara under current climate. Highly suitable areas under current and future climates cover about 65 % of the Pendjari Biosphere Reserve, the major wildlife sanctuary in Benin. Other bio-reserves such as W National Park, Lama, Agoua, Dogo-Kétou, Atchérigbé, Mékrou and Kouandé Forest Reserves were also suitable for the species. Presence of L. camara in the protected areas represents a great potential threat to the global food webs being conserved. Based on these results, areas with highly suitable habitats are at high risk of invasion by L. camara, and should be accorded high priority when formulating appropriate management strategies.

Keywords: Invasive species ; Climate change ; Habitat suitability ; Protected areas ; West Africa


Lantana camara et les aires protegees au Benin

Les espèces invasives font de nos jours partie des plus importantes menaces aux quelles font face les écosystèmes y compris les aires protégées. Les changements climatiques peuvent amplifier leurs effets négatifs. Dans la présente étude, nous avons utilisé un algorithme de modélisation de niche écologique, le Maximum Entropy pour analyser la susceptibilité des habitats à être colonisés par Lantana camara L., une plante invasive, sous les conditions climatiques actuelles et futures dans les aires protégées du Bénin. Les modèles ont été établis en utilisant des données bioclimatiques et des données relatives aux types de sol. Dans les conditions climatiques actuelles, 19 % de la superficie totale du réseau des aires protégées est significativement favorable à L. camara. Sous les conditions climatiques actuelles et futures, 65 % de la réserve de biosphère de Pendjari, le plus important sanctuaire de faune sauvage du Bénin, est hautement favorable à l’espèce. D’autres bio-réserves telles que le Parc National W et les reserves forestières de Lama, Agoua, Dogo-Kétou, Atchérigbé, Mékrou et Kouandé ont aussi des habitats favorable à l’espèce. En nous fondant sur ces résultats, les zones favorables sont à haut risque d’invasion par L. camara et  devraient être priorisées lors de la formulation de stratégies préventives appropriées.

Mots clés: Espèces envahissantes ; Changements Climatiques ; Habitats favorables ; Aires protégées, Afrique de l’Ouest.




AJOL African Journals Online