PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Incidence et regulation naturelle de la chenille mineuse de l’epi de mil, Heliocheilus albipunctella de joannis (Lepidoptera, Noctuidae) a bambey dans le bassin arachidier au Senegal

C Thiaw, T. Brevault, N.F. Diallo, A. Sow, D Ngom, V. Soti, I Sarr, G.S. Dorego, M. Diop, N Cisse, M Sembene

Abstract


Au Sénégal, la mineuse de l’épi, Heliocheilus albipunctella (Lepidoptera, Noctuidae) a commencé à causer des dégâts dans les cultures de mil suite à une longue période de sécheresse au début des années 70. Le suivi d’un réseau de 45 parcelles de producteurs à Bambey en 2013, a permis d’évaluer la situation du ravageur : abondance relative (oeuf et larve), parasitisme associé, potentiel de régulation naturelle et pertes de rendement liées aux dégâts. Les résultats ont montré une distribution très hétérogène du ravageur dans la zone avec des moyennes d’infestation des épis en oeufs de 40 % et en larves 76 %. Un taux moyen de parasitisme des oeufs par Trichogrammatoïdea sp estimé à 2 % est noté (n = 2281 oeufs). Le parasitisme larvaire est dominé par des cocons d’endoparasitoïdes de la famille des Ichneumonidae (8,6 %), des larves de Tachinidae (5,2 %) et des morphotypes non encore identifiés (4,6 %). Une faible mortalité larvaire due au Bracon sp. (1,5 %, n = 1567 larves) est observée. Ce faible taux de parasitisme, comparé au potentiel réel de la régulation naturelle observée (59 %, n = 45 parcelles) montre l’importance probable des ennemis naturels dans le contrôle du ravageur. Les pertes en grains sont estimées à 10 %.

Mots clés : Heliocheilus albipunctella, mil, régulation écologique, ennemis naturels, dégât.




AJOL African Journals Online