Effet de la macrofaune et des modes de gestion de la fertilité sur le carbone d’un lixisol au Burkina Faso

  • J. Ouedraogo
  • I. Senou
  • S. Youl
  • E. Ouedraogo
  • M.P. Sedogo
  • H.B. Nacro
Keywords: Biologie des sols, séquestration du carbone, pesticides, Burkina Faso.

Abstract

La matière organique du sol est un élément déterminant de l’activité biologique, pour laquelle, la macrofaune du sol constitue un facteur important. Cette étude a été conduite pour appréhender les effets de la macrofaune et des modes de gestion de la fertilité des sols sur l’évolution du carbone d’un lixisol en zone semi-aride du Burkina Faso. Pour ce faire, un dispositif expérimental en split-plot à trois répétitions comprenant deux traitements principaux (parcelles avec et sans macrofaune) et quatre modes de gestion de la fertilité, a été mis en place. Les résultats ont montré que la macrofaune, les modes de gestion de la fertilité et leur interaction n’ont pas eu d’effet significatif (P > 0,05) sur le carbone total et l’indice de gestion du carbone à court terme. Toutefois, la macrofaune a augmenté l’indice de gestion du carbone de 35 % ; elle a également augmenté la teneur en carbone des différentes fractions granulométriques. L’interaction entre la macrofaune et les modes de gestion de la fertilité a amélioré le rendement du niébé. L’intensification écologique des agrosystèmes par un usage raisonné des pesticides chimiques de synthèse et un apport de matière organique, pourraient améliorer à long terme, la séquestration du carbone.

Mots clés : Biologie des sols, séquestration du carbone, pesticides, Burkina Faso.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288