PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Distribution Geographique De Radopholus similis

P Gnonhouri, A Adiko

Abstract




Une enquête faunistique sur la cohabitation de deux nématodes endoparasites migrateurs : R. similis et P. coffeae, a été réalisée dans le Sud-Est de la Côte d\'Ivoire. Sur chaque site, l\'unité de production représentée par un carré de culture de 2 à 3 ha a servi de base pour l\'échantillonnage des racines à raison de 10 bananiers/carré. Les résultats de 699 carrés de culture ont montré que la cohabitation de R. similis et P. coffeae initialement localisée à Ayamé-Aboisso, s\'étend désormais à six nouvelles localités réparties
entre les régions de Moyen Comoé (Abengourou), de Sud Comoé (Bassam), de l\'Agnéby (Agboville, Azaguié) et des Lagunes (Tiassalé, Vallée du Niéky) ; soit 50,2 % des aires totales cultivées en banane dessert en Côte d\'Ivoire. Dans la localité de Bassam où P. coffeae est plus abondant que R. similis, la durée de vie des bananiers pour 89 % des carrés, n\'excède pas quatre ans de culture continue. La typologie des carrés
de culture a fait ressortir d\'une part la position dominante des bananeraies de 1 à 3 ans (67 % des exploitations) et d\'autre part la présence erratique des carrés de 10 ans qui représentent 2 % des exploitations. Ce déséquilibre en faveur des jeunes bananeraies a été discuté.
Survey of two migratory endoparasite nematodes : R. similis and P. coffea, associated with banana was conducted in 7 producing regions of the South-East of Côte d'Ivoire. The study was done on 699 square samplings. Each square sampling corresponds to 2 - 3 ha of banana, with 10 plants randomly chosen. The spatial distribution of these nematodes, showed that the cohabitation area previously limited to Ayame and
Aboisso, extend to six new localities including the Moyen Comoe (Abengourou) the South Comoe (Bassam), the Agneby region (Agboville, Azaguié) and Lagoon regions (Tiassalé, Vallée du Niéky) which represent 50.2 % of Côte d'Ivoire banana plantations. In Bassam where P. coffeae was more abundant than R. similis, the longevity of the orchards did not exceed 4 years for 89 % of the plantations. In fact, the typology of banana
orchards showed 67 % of young plants, which age varies between 1 to 3 years, and contrasts with those of 10 years representing only 2 %. This unbalance distribution that suggests a constant regeneration of the banana plantations is discussed.
Keywords: Côte d'Ivoire, Bananiers dessert, Nématodes endoparasites migrateurs, Pratylenchus coffeae, Radopholus similis.

Agronomie Africaine Vol. 20 (2) 2008: pp. 213-220



http://dx.doi.org/10.4314/aga.v20i2.1749
AJOL African Journals Online