Effets de deux plantes aphrodisiatiques africaines Garcinia kola et Turraea heterophylla sur les performances zootechniques et le taux d’inversion sexuelle chez Oreochromis niloticus

  • Kophy Tigoli
  • Moussa Cisse
  • Mamadou Kone
  • Mamadou Ouattara
  • Allassane Ouattara
  • Germain Gourene
Keywords: Oreochromis niloticus, Plantes aphrodisiaques, Inversion sexuelle, Paramètres zootechniques, Côte d’Ivoire.

Abstract

Dans le but développer une méthode alternative au 17-α -méthytestostérone, les effets de Garcinia kola et Turraea heterophylla sur la production des alevins monosexes mâles de Oreochromis niloticus ont été évaluées. Ainsi, 7200 alevins (0,011 ± 0,002 g) ont été répartis dans 24 happas en raison de 300 poissons/happa, formant 8 traitements en triplicata. Huit régimes alimentaires correspondant chacun à un traitement ont été testés. Les régimes témoins négatif et positif contiennent respectivement 0 et 70 mg de méthyltestostérone/kg. Six régimes dont 3 par plante, contiennent respectivement 10, 20 et 30 g d’extrait/kg. Les lots « lot 10g » et « lot 30g » de T. heterophylla présentent respectivement les meilleures croissances et taux de mâle. Les taux optimaux d’extraits sont de 10 et 30 g/kg respectivement pour la croissance et masculinisation. L’augmentation du pourcentage de mâles est dose-dépendante. Les fortes proportions de mâles sont de 76,82 ± 3,34 % pour T. heterophylla et 65,75 ± 4,19 % pour G. kola. Les meilleurs poids moyens enregistrés pour T. heterophylla et G. kola sont respectivement de 0,919 ± 0,059 et 0,663 ± 0,103 g. Les taux de survie sont compris entre 88 et 95 %. Des études complémentaires détermineront les méthodes d’application, les solvants d’extraction et la durée de traitement appropriés à la production d’alevins monosexes mâles.

Mots-clés : Oreochromis niloticus, Plantes aphrodisiaques, Inversion sexuelle, Paramètres zootechniques, Côte d’Ivoire.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288