PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Les pratiques paysannes de regeneration naturelle assistee des arbustes favorisent le developpement des champignons mycorhiziens arbusculaires

S. Boureima, M. Ibrahim, D. Ibrahim, S. Lawali

Abstract


Dans les pays sahéliens en général et au Niger en particulier, la technique de la régénération naturelle assistée (RNA) est une pratique que les paysans utilisent pour recréer un système agroforestier. Ce travail a pour objectif principal d’évaluer l’impact de la RNA sur le potentiel mycorhizogène des sols dans le terroir de Dan Saga. La technique mise en œuvre a consisté à prélever des échantillons de sol et des racines fines à 1 m, 3 m et 5 m à partir du tronc des arbustes sur trois demi-cercles concentriques et à une profondeur de 20 - 40 cm dans les champs où la RNA est pratiquée. Des prélèvements de sol ont également été faits dans des placettes de 1m2 à la même profondeur en plein champ cultivé. L’analyse au laboratoire a porté sur des paramètres de la mycorhization à savoir la fréquence de la colonisation mycorhizienne, l’intensité de la colonisation du cortex racinaire, l’intensité de la colonisation développée dans la partie mycorhizée du système racinaire et la teneur en arbuscules. La densité sporale des sols et une identification morphologique des spores ont également été effectuées. Les résultats révèlent une réelle diversité de morphotypes de spores de champignons gloméromycètes dans les champs RNA. Il ressort de cette étude que la fréquence de mycorhization est plus élevée pour la RNA de 10 ans et plus faible pour celle de 3 ans et le témoin. Quant à l’intensité de mycorhization, elle est aussi plus importante dans la RNA de 10 ans et faible pour celle de 3 ans et le site sans RNA ou témoin. Par ailleurs, la densité sporale est plus importante dans les sols RNA que dans les sols sans RNA. La RNA favorise ainsi une installation et un développement de l’activité symbiotique mycorhizienne dans les champs cultivés.

Mots clés : Pratiques paysannes, RNA, mycorhizes, sahel, Niger.

 

 

Farming management natural regeneration practices of shrubs promote the development of arbuscular mycorrhizal fungi


Farming Management Natural Regeneration of trees (FMNR) in farmers’ field is one of the methods which farmers used in the re-greening process of their fields. This work was undertaken to evaluate the influence of FMNR on the soil richness in vesicular arbuscular mycorrhizal fungi (AMF) in Dan Saga cultivated lands. The method used was to collect soil samples in farmers field practicing FMNR for 3, 5 and 10 years agoand roots of shrubs at distances of 1 m, 3 m and 5m from the tree trunk at 20-40 cm depth. In roots mycorrhization evaluation, the Trouvelot’s method was used and the counting of spores was done with a binocular magnifying glass. The results evidenced the diversity of AMF in the cultivated soils under FMNR. The most important frequency of mycorrhization is observed with FMNRfields of 10 years old and the lowest frequency with that of 3 years old compared to the control. The intensity of mycorrhization was higher with FMNRof 10 yearsold and lower with that of 3 years old compared to the control. The Farming Management Natural Regeneration of trees favored installation and development of mycorrhizal activity in the cultivated farms.


Keywords : Farmers practices, farming management natural regeneration, mycorrhizes, Sahel, Niger.




AJOL African Journals Online