Impacts de l’installation des cacaoyeres sur la dynamique du paysage en zone de contact foretsavanes de Biankouma (Ouest, Cote d’Ivoire)

  • K.B. Kpangui
  • G.D. Konan
  • K.A.N. Koua
  • Y.S.S. Barima
Keywords: Dynamiques du paysage, déplacement de population, cacaoculture, Ouest ivoirien, télédétection

Abstract

Le développement de la cacaoculture dans l’extrême Ouest de la Côte d’Ivoire semble assez récent. Cette étude a été initiée afin  d’évaluer l’impact de l’installation des cacaoyères sur la dynamique du paysage dans la sous-préfecture de Biankouma. Pour ce faire, des enquêtes ont été menées auprès de 133 producteurs de cacao et quatre images de type Landsat datant de 1998 à 2018 ont été traitées. Les résultats obtenus montrent que 51,13 % des producteurs de cacao sont des populations non originaires de la zone d’étude. Elles se sont installées majoritairement entre 2006 et 2018. On observe une réduction de 86,01 % des surfaces forestières entre 1998 et 2018 au profit d’une augmentation de 340,76 % de celles des plantations cacaoyères. Vue l’importance des migrations ainsi que
l’expansion de la cacaoculture au détriment des formations végétales naturelles dans la souspréfecture de Biankouma, il serait  important pour les structures d’encadrement de multiplier les formations sur les techniques agroforestières pour une protection efficace de l’environnement.

Mots clés : Dynamiques du paysage, déplacement de population, cacaoculture, Ouest ivoirien, télédétection

English title: Impacts of cocoa plantations on landscape dynamics in the forest-savanna contact zone of Biankouma (West, Côte d’Ivoire)

he development of cocoa production in the extreme west of Côte d’Ivoire appears to be fairly recent. This study was initiated to assess the impact of cocoa farm installation on landscape dynamics in the Biankouma sub-prefecture. To do so, surveys were conducted with 133 cocoa farmers and four Landsat images dating from 1998 to 2018 were processed. The results obtained show that 51.13% of cocoa
producers are non-native populations of the study area. The majority of them settled between 2006 and 2018. There was a reduction of 86.01% in forest areas between 1998 and 2018, while cocoa plantations increased by 340.76%. Given the importance of migration as well as the expansion of cocoa farming to the detriment of natural plant formations in the landscape in the Biankouma sub-prefecture, it would be important for management structures to multiply training on agroforestry techniques for effective environmental protection.

Keywords : Landscape dynamics, population displacement, cocoa production, West Côte d’Ivoire, remote sensing

Published
2021-05-20
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288