Qualite et vitesse de decomposition des litieres des principaux arbustes natifs de la savane humide au centre de la Cote d’Ivoire

  • D.J.A. N’guessan
  • L.N. Konan
  • A. W. Kone
  • G.R. Yapo
  • S.N. Sall
  • E. Hien
  • A. Yao-Kouame

Abstract

Cette étude a été conduite en zone de savane humide de Côte d’Ivoire pour évaluer la qualité et la vitesse de décomposition des litières de feuilles de trois espèces d’arbustes dominantes: Crossopteryx febrifuga, Terminalia schimperiana et Piliostigma thonningii et la contribution des termites dans ce processus. La vitesse de décomposition a été suivie pendant six mois dans des sachets (Litterbags) puis le coefficient de décomposition k a été déterminé. La contribution des termites a été estimée à travers la quantité de sol « termitique » déposée sur les sachets. Les résultats montrent que les teneurs des litières en C, N, K et Mg étaient plus élevés avec C. febrifuga qu’avec P. thonningii et T. schimperiana respectivement. Le rapport N/P suivait exactement la même tendance. La teneur en P n’a pas varié significativement avec les espèces. Les rapports C/N et C/P n’ont pas non plus varié significativement. La concentration de Ca des litières était plus élevée avec P. thonningii. La densité surfacique des litières (caractéristique physique) était plus élevée avec P. thonningii qu’avec les autres espèces. La décomposition des litières de T. schimperiana (0,64 mois-1) était plus rapide que celles de C. febribuga (0,52 mois-1) et de P. thonningii (0,39 mois-1). L’activité des termites était plus importante sous les litières les plus denses (P. thonningii). L’espèce C. febrifuga est apparue comme ayant le meilleur potentiel d’amélioration de la fertilité du sol.

 

English title: Quality and decomposition rate of native shrub species’ leaf litters in a wet savanna in central Côte d’Ivoire

This study was conducted in Central Côte d’Ivoire, aimed to assess the quality and rate of decomposition of the dominant native shrub species’ leaf litters, namely Crossopteryx febrifuga, Terminalia schimperiana and Piliostigma thonningii and the termite’s contribution in this process. Investigations took place in the Lamto Natural Reserve, including five replicate trees per species. Leaf litters were left to decompose in litterbags for six months and then, the decomposition coefficient (k) was determined. The termites’ contribution to decomposition was estimated by the amount of soil they deposited on the litterbags. Results showed that higher leaf litter C, N, K and Mg concentrations were associated with C. febrifuga compared to P. thonningii and T. schimperiana, respectively. The N/P ratio followed the same order. Litter P, C/N and C/P ratios did not varied across species. Higher litter Ca was observed with P. thonningii. Litter surface area was higher with P. thonningii compared to the other two species while decomposition was faster with T. schimperiana (k = 0.64 month-1) followed by C. febribuga (k = 0.52 month-1) and P. thonningii (0.39 months-1). The contribution of the termites to decomposition were found to be greater on high surface area-leaf litters, supposedly more ligneous (P. thonningii). These results suggest that C. febrifuga holds a greater ability to improve soil fertility.

Published
2021-11-08
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288