Pratiques sociales de conservation des arbres dans le paysage agraire du departement de Korhogo (nord, Cote d’Ivoire)

  • N’guessan Simon Andon

Abstract

Dans le département de Korhogo, les agriculteurs conservent certains arbres dans leur paysage agraire. Ces arbres croissent naturellement et    résistent aux feux saisonniers et au rude climat de la localité. L’objectif est de présenter une pratique agricole durable et l’importance des arbres  conservés par les paysans dans leur paysage agraire selon les services écosystémiques du Millénaire. Pour y arriver, la triangulation des méthodes  (observations ; collecte et traitement de données primaires ; et analyse d’informations secondaires) a été utilisée. Les résultats montrent que le  néré (Parkia boglobosa), le karité (Vitellaria paradoxa), le baobab (Adansonia Digitata) et le tamarinier (Tamarindus indica) sont les arbres  conservés de génération en génération par habitude culturelle dans le paysage agraire. Ces arbres ont des services écosystémiques suivants :  l’approvisionnement (nourritures, bois mort, fruits, noix, feuilles, médicaments, économie et cosmétique) ; la régulation (régulation du microclimat,  la pollinisation, apport d’ombre, brise vent, abri, lutte contre l’avancée du désert), la culture (méditation, éducation, héritage, respect des us et  coutumes) et édaphique (apport de nutriment au sol et lutte contre l’érosion). Les services édaphiques et environnementaux leur sont peu connus.  Une collaboration des structures agroforestières et la vulgarisation de leurs techniques auprès des paysans méritent d’être effectuées.

English title: Social practices of conservation of trees in the agrarian landscape of the department of Korhogo (north, Cote d’Ivoire)

In the department of Korhogo, farmers keep certain trees in their agrarian landscape. These trees grow naturally and are resistant to seasonal fires  and the local harsh climate. The objective is to present a sustainable agricultural practice and the importance of the trees conserved by the peasants  in their agrarian landscape according to the ecosystem services of the Millennium. To achieve this, the triangulation of methods  (observations; collection and processing of primary data; and analysis of secondary information) was used. The results show that the nere (Parkia  boglobosa), the shea (Vitellaria paradoxa), the baobab (Adansonia Digitata) and the tamarind (Tamarindus indica) are the trees preserved from  generation to generation by cultural habit in the agrarian landscape. These trees have the following ecosystem services: supply (food, dead wood,  fruits, nuts, leaves, medicine, economy and cosmetics); regulation (regulation of the microclimate, pollination, supply of shade, windbreaks, shelter,  fight against the advance of the desert), culture (meditation, education, heritage, respect for customs and traditions) and edaphic (supply of  nutrients soil and erosion control). The edaphic and environmental services are little known to them. A collaboration of agroforestry structures and  the popularization of their techniques among farmers deserve to be carried out.

Published
2022-01-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288