Densite des populations de mouches et dissemination des agents pathogenes dans un systeme de production d’asticots pour l’elevage pendant l’harmattan

  • S.C.B. Pomalegni
  • G.N. Kpera
  • G.N. Kpera
  • F.D. Accrombessi
  • S.E.P. Mensah
  • A.F.A.D. Bossou
  • E.N. Houngbo
  • E. Zannou
  • G.A. Mensah

Abstract

Les asticots constituent une source protéinique bénéfique pour l’alimentation des animaux monogastriques d’élevage. Cependant, leur production  en oviposition naturelle des mouches peut avoir un impact négatif pour l’environnement et engendrer des dangers microbiologiques pour l’homme et les animaux. Afin d’évaluer l’abondance des mouches et la dissémination d’agents pathogènes associées à un système de production d’asticots, un dispositif de piégeage de détection de mouches a été mis en place et la charge microbienne de trois potentiels types de substrat ainsi que celle des asticots qui y étaient produits ont été déterminées. Il n’existe aucune différence significative (p> 0,05) entre l’effectif des mouches  dans un système de production d’asticots et celui de l’environnement immédiat du lieu de production. Les analyses microbiologiques ont montré  que les trois types de substrat renferment les coliformes totaux, les coliformes fécaux et la flore aérobie mésophile totale avant et après la  production. Toutefois, les asticots avaient une qualité microbiologique satisfaisante avec des charges microbiennes moyennes largement  inférieures à celles des substrats post-production. Il est indispensable que les aviculteurs traditionnels optent pour l’utilisation des substrats moins répugnants afin d’éviter la diffusion des odeurs nauséabondes dans l’environnement immédiat du lieu de production.

English title: Fly’s populations and dissemination of pathogens agents in a maggot production system for livestock farming during harmattan

Maggots are a beneficial protein source for feeding monogastric animals of rearing. However, their production by natural oviposition of flies can  induce an environmental impact and microbiological hazards for both animals and humans. In order to access the abundance of flies and the  spread of pathogens agents in a maggot production system, a fly detection trapping device was set up and the microbial load of three potential  types of substrate as well as their produced maggots were determined. There is no significant difference (p > 0.05) between the number of flies in a maggot production system and that of the surrounding area. Microbiological analyzes showed that all three types of substrate contained total coliforms, fecal coliforms and total mesophilic aerobic flora before and after production. However, the maggots had an acceptable microbiological  quality with average microbial loads much lower than those of post-production substrates. It is essential that traditional poultry farmers opt for the  use of less repugnant substrates in order to avoid the diffusion of nauseous odors in the immediate environment of the place of production.

Published
2022-01-25
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288