Analyse de la diversite genetique de trois sous-especes D'Acacoa mo;ptoca (L.) willd. au Senegal a l'aide des marqueurs isoenzymatiques

  • K Ndoye-Ndir
  • PL Samb
  • M-H Chevallier
Keywords: Acacia nilotica, genetic diversity, Allozyme, in situ and ex situ conservation, Senegal

Abstract

Nowadays, management of forest genetic resources raises several questions relative to the various strategies to adopt in the face of desertification and growing anthropological pressures. In Senegal, some Acacia nilotica subspecies (ssp. adstringens, ssp. tomentosa) are threatened of extinction. These arborescents Leguminous with multiple manners belong to a polyploid complex constituted by subspecies native of Africa (ssp. tomentosa, ssp. adstringens, ssp. nilotica, ssp. kraussiana, ssp. leiocarpa, ssp. subalata) and of Asia (ssp. indica, ssp. cupressiformis, ssp. jacquemontii and ssp. hemispherica). Genetic diversity, among 3 subspecies of Acacia nilotica from different forest habitats was examined by starch gel electrophoresis. Allozymes diversity coding 4 enzymes systems at 6 putative loci (ADH-1 ; ADH-2 ; ICD-1 ; ICA-2 ; ENDO-1 ; LAP-1) were analyzed from subspecies tomentosa, adstringens and leiocarpa. The percentage of polymorphic loci per subspecies ranged from 50 to 100 %, with a mean value of 66 % and the number of alleles per locus ranging from 2 to 4. The ssp. leiocarpa had more polymorphic loci (P = 100 %), higher mean number of alleles per locus and higher genetic diversity (H = 0.29) than ssp. adstringens (P = 50 % ; H = 0.25) and ssp. tomentosa (P = 50 % ; H = 0.14).

 

La gestion des ressources génétiques forestières suscite, de nos jours, plusieurs interrogations relatives aux différentes stratégies à adopter face aux menaces de plus en plus grandissantes liées à la désertification
et aux fortes pressions anthropiques. Au Sénégal, certaines sous-espèces d'Acacia nilotica (ssp. adstringens, ssp. tomentosa) sont menacées de disparition. Ces Légumineuses arborescentes, à usages multiples,
appartiennent à un complexe polyploïde constitué de sous-espèces originaires d'Afrique (ssp. tomentosa, ssp. adstringens, ssp. nilotica, ssp. kraussiana, ssp. leiocarpa, ssp. subalata) et d'Asie (ssp. indica, ssp.
cupressiformis, ssp. jacquemontii et ssp. hemispherica). Des marqueurs biochimiques ont été utilisés pour analyser la variabilité génétique de 3 sous-espèces d'Acacia nilotica : il s'agit des sous-espèces tomentosa,
adstringens et leiocarpa. La technique d'électrophorèse sur gel d'amidon a permis de révéler 4 systèmes enzymatiques au niveau de six loci putatifs (ADH-1 ; ADH-2 ; ICD-1 ; ICD-2 ; ENDO-1 ; LAP-1). Le pourcentage
de loci polymorphes, par sous-espèce, a été compris entre 50 et 100 %, avec une moyenne de 66 % et le nombre d'allèles par locus a été compris entre 2 et 4. L'espèce ssp. leiocarpa a présenté le plus fort taux
de polymorphisme (P = 100 %), un nombre d'allèles par locus et un indice de diversité plus élevé (H = 0,29) que les ssp. adstringens (P = 50 % ; H = 0,25) et ssp tomentosa (P = 50 % ; H = 0,14).

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288