PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Agronomie Africaine

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Dynamique de Chromolaena odorata (L.) R. M. king & H. Rob. et evolution de la richesse floristique au cours de la reconstitution de la flore post-Cultarale en zone de for&234t semi-decidue de Côte d'Ivoire

KH Kouassi, K N'guessan, GM Gnahoua, D Traore

Abstract


This study deals with Chromolaena odorata adventitis well known in fallows and open non vegetated areas and its influence on the evolution in the richness of post-farming fallow vegetation. The survey was based
on linear species recovery on the ground in plots aged from 1 to over 50 years old. Results show a mean recovery between 50 and 80 % in young fallows of 1 to 5 years old. These values decreased gradually to nearly
zero in vegetations of more than 50 years-old. Population dynamics of Chromolaena odorata was influenced, not only by fallow duration, but also, by forest tree species competition. In addition, the proliferation of
Chromolaena odorata, hampered considerably, and, even, sometimes prevented post-farming vegetation reconstitution and flora enrichment and diversification. Plots that were less invaded by Chromolaena odorata
had the highest floristic richness.

 

L'étude a porté sur la dynamique de peuplements de Chromolaena odorata, une adventice caractéristique des jachères et des espaces ouverts et l'influence de cette adventice sur l'évolution de la richesse floristique
des jachères post-culturales. Elle est basée sur l'évaluation du recouvrement linéaire au sol de l'adventice dans les parcelles âgées de 1 à plus de 53 ans. Les résultats montrent que les recouvrements moyens
sont de l'ordre de 50 - 80 %, dans les jeunes jachères (1 - 5 ans). Ces valeurs ont diminué progressivement pour devenir très faibles dans les formations de plus de 50 ans. La dynamique de peuplements de
Chromolaena odorata a été à la fois influencée par la durée de la jachère que par la compétition interspécifique (compétition des espèces ligneuses forestières). Par ailleurs, l'embroussaillement de l'adventice a gêné considérablement, voire contrarié parfois, la reconstitution de la végétation post-culturale et, par conséquent, l'enrichissement et la diversification de la flore des jachères. Les parcelles moins recouvertes par cette adventice ont présenté les plus grandes richesses floristiques.




http://dx.doi.org/10.4314/aga.v20i3.46235
AJOL African Journals Online