Etude Comparative Des Couts D‘Entretien Du Sol En Culture Immature D’hevea

  • V Bamba
Keywords: Rubber, maintenance costs, immature culture, a comparative study, Cote d'Ivoire

Abstract

L'entretien au sol en culture immature d'hévéa (Hevea brasilensis) est une des composantes de l'itinéraire technique qu'il convient de maîtriser, en vue de réduire les coûts de production (main d'oeuvre, des travaux, etc.) en année d'exploitation. Aussi, la diversification des méthodes d'entretien est-elle nécessaire pour l'optimisation des coûts liés à la culture. Encore faut-il que ce choix soit économiquement raisonné. Le présent travail vise à réaliser une étude comparative des coûts d'entretien au sol des cultures immatures d'hévéa conformément aux pratiques en cours: entretiens manuel ou mécanique, chimique et mixte (chimique et mécanique). Un test d'égalité des moyennes d'échantillons appariés a montré qu'il n'y a pas eu de différence significative entre les écarts de coûts au niveau des années de culture et des opérations, si l'on développe l'entretien chimique ou l'entretien mixte. Par contre, l'analyse de l'influence des entretiens envisagés a montré une réduction de 12,31 % du temps de travail par l'entretien chimique, et de 21,04 %, en entretien mixte. La pratique de l'entretien mixte est donc à préconiser quand bien même la main d'oeuvre constitue un facteur prépondérant à maitriser.

Mots clés: Hévéa, coûts d’entretien, culture immature, entretien mixte, Côte d’Ivoire

Immature rubber crop maintenance (Hevea brasilensis) is a technique that must be controlled in order to reduce production costs (labour, costs of work) in a year of cultivation. Thus, diversification of maintenance techniques are necessary in order to optimize production costs. Besides, this choice should be economically rational. The work aims to conduct a comparative study of the cost of immature rubber culture in accordance with current practices: mechanical, chemical and mixed techniques (chemical and mechanical). A paired sample test showed that there was no significant difference between yearly costs of culture and exploitation when chemical or mixed maintenance techniques were considered. However, analysis showed a reduction of 12.31 % of work time with chemical maintenance and 21.04 % for mixed maintenance. Therefore, mixed maintenance practice appeared to be the major workforce that has to be mastered.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1015-2288