PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

African Journal of Urology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Le drainage pelvien après adénometomie prostatique transvésicale reste-il indispensable?

O Ghoundale, Y Elharrech, JEL Anzaoui, N Abaka, D Touiti

Abstract


Objectif: La chirurgie ouverte garde encore sa place dans la prise en charge de l’hyperplasie bénigne de la prostate (HBP). Nous rapportons notre expérience préliminaire d’adénomectomie par voie haute sans drainage sous péritonéal.
Patients et méthodes: Nous avons évalué de fac¸on prospective 100 adénomectomies consécutives pour (HBP), effectuées par voie haute entre juin 2007 et juillet 2009. L’énucléation de l’adénome était faite par voie transvésicale. Chez les 50 premiers patients (groupe 1), un drain de Redon aspiratif a été placé en sous péritonéal. Chez les 50 suivants (groupe 2), après une épreuve d’étanchéité, aucun drain n’a été mis en place.
Résultats: Les deux groupes avaient un âge moyen et un volume prostatique comparables. Le séjour hospitalier
était supérieur d’un jour dans le premier groupe. Le taux global de complications postopératoires était identique dans les deux groupes (10%).
Conclusion: L’absence de drainage sous péritonéal après adénomectomie de la prostate ne s’accompagne
pas de plus de complications que dans la technique classique avec drainage. Un gain en jours d’hospitalisation
peut au contraire s’en suivre.

 

MOTS CLÉS: prostate; hyperplasie; adénomectomie; drainage; complication

Objectives: Open surgery still has its place in the management of Benign Prostatic Hyperplasia (BPH). We present our preliminary experience with drain-free suprapubic prostatectomy.
Patients and Methods: We assessed prospectively 100 consecutive prostatectomies for BPH, performed by the transvesical suprapubic approach between June 2007 and July 2009. Adenoma enucleation was performed via sagittal incision of the bladder. In the first 50 patients (group 1), aspirative Redon drains were placed in the retroperitoneum. In the following 50 patients(group 2), after testing for water-tightness, no drains were placed.
Results: The two groups were matched for age and prostate size. Average hospitalization was one day longer in group 1. Overall complication rates were identical in the two groups (10%).
Conclusion: drain-free simple transvesical suprapubic prostatectomy is not associated with more complications than the classic procedure with a drain in the pelvis. It may actually allow for a shorter hospital stay.

KEYWORDS: prostate; hyperplasia; prostatectomy; drainage; complication

 




http://dx.doi.org/10.1016/j.afju.2014.04.002
AJOL African Journals Online